Mardi 22 octobre 2019 | Dernière mise à jour 22:57

Cinéma Depardieu tournera le film sur DSK en janvier

Absent à Paris mardi à sa convocation pour conduite de son scooter en état d'ivresse, l'acteur français se trouvait mardi matin au Monténégro pour une rencontre avec des producteurs, selon BFMTV.

L'absence de Depardieu doit entraîner son renvoi devant le tribunal correctionnel.

L'absence de Depardieu doit entraîner son renvoi devant le tribunal correctionnel. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Gérard Depardieu, qui est à l'étranger pour rencontrer des producteurs, selon son avocat, sera jugé «d'ici quelques mois» devant le tribunal correctionnel de Paris pour conduite en état d'ivresse, faute de s'être présenté mardi à une convocation de la justice.

L'acteur de 64 ans, après un week-end folklorique en Russie et une pause footballistique en Suisse, se trouve «à l'étranger pour raisons professionnelles», a déclaré son avocat Me Eric de Caumont. Selon lui, il prépare le tournage de son prochain film sur Dominique Strauss-Kahn devant débuter durant la deuxième quinzaine de janvier à New York et devait «impérativement» participer mardi à une rencontre avec les producteurs. «Il devrait se trouver dans une république des Balkans pour cette négociation», a-t-il ajouté.

Selon BFMTV, Gérard Depardieu se trouvait mardi matin «au Monténégro pour un festival de cinéma». Il était attendu à 9h30 au palais de justice de Paris, guetté par des dizaines de journalistes, pour une procédure dite de «plaider coupable», formule simplifiée permettant d'éviter un procès lorsque le prévenu reconnaît les faits.

Pas de traitement de faveur

En raison de son absence, l'acteur n'échappera donc pas à un procès en correctionnelle qui se tiendra «d'ici quelques mois», selon son avocat. Me de Caumont, qui a rencontré mardi le vice-procureur Abdel Mahi, a tenté en vain d'obtenir du parquet un nouveau report de l'audience de «comparution en reconnaissance préalable de culpabilité» (CRPC), déjà renvoyée une première fois en décembre sur requête de l'acteur.

Mais le parquet a refusé d'accorder à la star un «traitement de faveur», a détaillé l'avocat. Gérard Depardieu ne souhaite pas «échapper à ses responsabilités» et se présentera «devant le tribunal correctionnel» à la date qui sera fixée, a-t-il assuré.

Me de Caumont a affirmé ne pas redouter devant cette instance une «plus grande sévérité» des juges, en dépit de l'absence répétée de l'acteur à la CRPC. En correctionnelle, le comédien encourt, comme pour la CRPC, 4'500 euros d'amende et une peine pouvant aller jusqu'à deux ans de prison, en plus d'un retrait de 6 points sur le permis de conduire.

Le 29 novembre à Paris, victime d'un accident de scooter sans gravité, Depardieu avait été contrôlé avec un fort taux d'alcool dans le sang, 1,8 g par litre de sang alors que le taux autorisé en France est limité à 0,5 g.

(afp/nxp)

Créé: 08.01.2013, 12h22

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.