Mercredi 17 octobre 2018 | Dernière mise à jour 17:05

Mise au point Le guitariste de Bertrand Cantat n'en peut plus

Serge Teyssot-Gay ne veut plus entendre parler de son collègue de Noir Désir.

Serge Teyssot-Gay (dernier à droite) s'exprime une dernière fois sur Bertrand Cantat (au premier plan.

Serge Teyssot-Gay (dernier à droite) s'exprime une dernière fois sur Bertrand Cantat (au premier plan.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Trop, c'est trop pour Serge Teyssot-Gay, guitariste historique de Noir Désir. Même s’il a quitté le groupe et tenté de s’éloigner de son leader depuis des années, le battage médiatique autour de Bertrand Cantat continue à l’affecter. «On me ramène en permanence à Bertrand Cantat, et c’est lourd à supporter. J’en ai marre», aurait-il déclaré déjà en 2010, comme le relaye le «JDD», lors de l’enquête sur le suicide de la femme du chanteur, Krisztina Rady.

Encore aujourd’hui, le guitariste ne parvient pas à exister sans que l’ombre du chanteur ne pèse sur lui. Pourtant, il a coupé les ponts avec Bertrand Cantat depuis bien longtemps. «Je subis une vraie intrusion des médias dans ma vie privée, professionnelle, familiale, amicale, a expliqué le musicien à l'hebdomadaire dominical. Je fais une interview et on me pose une question sur Cantat ou Noir Désir, à laquelle je réponds ou pas, mais c’est quand même titré Cantat dans la presse, cela me rattache à lui que je le veuille ou non.»

On pourrait penser qu’aujourd’hui, les choses s’apaisent, que les gens oublient. Mais l’actualité vient toujours réveiller l’intérêt du public pour Bertrand Cantat. «Mes enfants en ont subi les conséquences indirectement, et ce jusqu’à aujourd’hui, avec ma fille aînée qui est médecin, et à qui on pose des questions liées à l’actualité autour de Cantat», a déploré le guitariste. (Le Matin)

Créé: 07.08.2018, 15h06

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters