Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 08:34

Série Gwyneth Paltrow: pourquoi elle revient dans «The Politician»

L'actrice, qui a été une des premières actrices à dénoncer le producteur Harvey Weinstein, ne pensait pas reprendre sa carrière. Elle s'est confiée au «Matin.ch».

Gwyneth Paltrow, elle rayonne dans la série Netflix «The Politician».

Gwyneth Paltrow, elle rayonne dans la série Netflix «The Politician». Image: Netflix

Gwyneth Paltrow, lors de notre rencontre avec l'actrice. (Image: DR)

Image

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'actrice, qui vient d'avoir 47 ans le 27 septembre dernier, avait presque disparu des écrans. Elle fait son retour dans la série «The Politician», qui vient de démarrer sur Netflix. Elle a reçu «lematin.ch» dans un palace hollywoodien.

Qu'est-ce qui vous a donné envie de revenir devant des caméras?

C'est une idée de mon mari, (ndlr. l'auteur Brad Falchuk). Sans lui, je ne pense pas que j'aurais repris ma carrière d'actrice car j'étais très heureuse loin des plateaux. C'était tellement fun de collaborer aussi avec lui en tant que réalisateur. Retrouver Ryan Murphy sur une série télé des années après ma participation à «Glee» est aussi quelque chose qui m'a poussé à accepter. Je dois dire que «The Politician» touche à des sujets d'actualité qui m'intéressent.

Comme quoi par exemple?

Incarner la mère de famille dans un milieu de blancs privilégiés est quelque chose qui montre le besoin d'égalité dans la société. Brad a écrit l'épisode où mon personnage décide de payer pour que ses enfants soient acceptés au collège. Et ce scénario a été imaginé bien avant que n'éclate le scandale des pots de vin qui ont été récemment sanctionnés par des condamnations.

L'un des moments poignants de la série est lorsque la mère que vous jouez fait le choix de sacrifier son bonheur pour celui de ses enfants. Avez-vous déjà fait des sacrifices pour vos enfants ?

Toutes les mères font des sacrifices pour leurs enfants mais je pense que la plupart du temps une femme n'a pas le sentiment de se sacrifier. C'est un instinct maternel naturel d'avoir ses enfants comme première priorité.

Donnez nous un exemple?

Dans ma séparation avec Chris (ndlr. Chris Martin, le chanteur du groupe Coldplay avec lequel elle a été mariée de 2003 à 2016). Nous sommes restés longtemps ensemble alors que notre couple n'existait plus. Notre famille est restée unie pour que nos enfants prennent le temps d'accepter que papa et maman n'étaient plus ensemble. Chris et moi avons attendu qu'ils soient ok avant de divorcer. Quand je me suis remariée avec Brad, nous avons continué à vivre dans deux maisons séparément pour ne pas brusquer mes enfants. Ils sont adolescents à présent et commencent à mieux comprendre la vie. Un an après notre mariage, Brad et moi avons emménagé ensemble et la transition a été facilement acceptée par Apple et Moses.

Vous êtes aussi impliquée dans le mouvement MeToo depuis que vous avez raconté les agissements de Harvey Weinstein contre vous. Que pensez-vous du livre «She Said» qui vient d'être publié aux USA et raconte notamment vos mésaventures avec ce célèbre producteur?

Je suis fière et honorée de faire partie du mouvement MeToo et d'avoir pris la parole car raconter mon histoire a permis à de nombreuses femmes de se libérer en parlant aussi de ce qu'elles ont vécu. Rien ne sera réglé en un jour mais les choses avancent.

Plusieurs grandes actrices francophones comme Catherine Deneuve ont critiqué le mouvement MeToo par peur que cela créé une sorte de guerre entre les deux sexes...

Non, je ne pense pas que cela va créer une guerre entre hommes et femmes. C'est davantage l'attitude de certaines personnes dans le cadre du travail qui doit changer. Et l'une des choses qui m'a le plus touché avec MeToo, c'est de voir de nombreux hommes qui ont admis devoir changer leurs approches des relations professionnelles pour ne pas faire de faux pas.

Henry Arnaud, Los Angeles

Créé: 08.10.2019, 22h41


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.