Samedi 30 mai 2020 | Dernière mise à jour 17:50

Justice Harvey Weinstein a écrit «Jennifer Aniston devrait être tuée»

Le producteur a envoyé en octobre 2017 un e-mail dans lequel il menaçait l'actrice. Un document judiciaire rendu public l'atteste.

Harvey Weinstein a envoyé cet e-mail à l'interne.

Harvey Weinstein a envoyé cet e-mail à l'interne. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Alors que Harvey Weinstein a été reconnu coupable d'agression sexuelle et de viol le 24 février, des documents judiciaires ont été depuis révélés. Une information a particulièrement retenu l'attention de la presse: un mail interne de l'ex-producteur dans lequel est écrit: «Jennifer Aniston devrait être tuée.».

Quelle mouche piquait le producteur de «Shakespeare in Love»? Selon un journaliste, elle remonte au temps ou le «National Enquirer» indiquait vouloir publier un article rapportant que Jennifer Aniston avait été agressée sexuellement par Harvey Weinstein. Le producteur en aurait pris ombrage au point de laisser éclater sa colère par écrit.

Cependant, «Variety» a contacté le porte-parole de Jennifer Aniston le 10 mars dernier qui s'est fendu d'un démenti. «Jennifer n’a été ni harcelée ni agressée par Harvey.»

Il n'empêche que le mail a bien été envoyé par Harvey Weinstein. Il fait partie des 1000 pages de documents qui ont été mis à la disposition du public avant sa condamnation, qui sera annoncée ce mercredi 11 mars.

Le mobile reste donc à découvrir, comme dirait le lieutenant Colombo.

FDA

Créé: 11.03.2020, 11h25

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.