Mardi 26 mai 2020 | Dernière mise à jour 20:07

Santé Hélène Darroze confie avoir attrapé le virus et être endettée

La cheffe étoilée de «Top chef» révèle avoir été «incapable de bouger» pendant plusieurs jours à cause de la maladie et est très inquiète pour le futur de ses établissements.

Hélène Darroze est à la tête de deux établissements parisiens et un londonien.

Hélène Darroze est à la tête de deux établissements parisiens et un londonien. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le samedi 14 mars, la France annonçait la fermeture jusqu’à nouvel ordre des restaurants. Un choc pour Hélène Darroze, qui est à la tête de deux établissements à Paris: le Marsan (2019) et le Jòia (2018).

Cet arrêt d’activité l'a obligée à lever le pied et lui a permis de passer plus de temps avec ses filles Charlotte et Quiterie. «Je n'avais jamais pris si régulièrement le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner à la maison avec mes deux filles, confie-t-elle ce jeudi 14 mai dans «Paris Match». Ça m'amène à revoir mon emploi du temps, mes exigences.»

Durant le confinement, la cheffe étoilée a beaucoup pensé à son passé: «Je n’ai jamais autant pensé à ma vie d’avant, à mes parents, mes grands-parents, j’ai fait plein de recettes de mes grand-mères… Et comme, en plus, j’ai attrapé la Covid-19, j’étais hors service, incapable de bouger, a-t-elle révélé. Ça m'a calmée!»

«Le pays entier doit nous aider à nous relancer»

Pour Hélène Darroze, le coronavirus a été un «coup de massue»: «Il m’a fallu quelques jours pour m’en remettre», a-t-elle assuré. A nouveau sur pied, un nouveau combat l’attend: faire tenir ses restaurants après le lourd et douloureux impact du confinement sur son activité. Endettée «jusqu’au cou», très inquiète pour l’avenir de ses établissements encore très jeunes, elle implore: «Le pays entier doit nous aider à nous relancer, sinon il y aura une hécatombe de chômeurs et de faillites.»

FDA

Créé: 14.05.2020, 11h47

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.