Samedi 4 avril 2020 | Dernière mise à jour 11:13

Interview «J’espère que le confinement général sera décrété»

Laetitia Guarino voudrait que de nouvelles décisions concernant la pandémie soient rapidement prises. La situation actuelle inquiète en effet de plus en plus l'ex-Miss Suisse devenue médecin assistante.

Laetitia Guarino travaille au réseau hospitalier neuchâtelois depuis bientôt un an en tant que médecin assistante en chirurgie générale.

Laetitia Guarino travaille au réseau hospitalier neuchâtelois depuis bientôt un an en tant que médecin assistante en chirurgie générale. Image: Laurent Crottet

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Alors qu'elle se remet d'une opération d'un genou, Laetitia Guarino fait tout pour revenir le plus rapidement possible au travail. Miss Suisse 2014 exerce en tant que médecin assistante en chirurgie générale au réseau hospitalier neuchâtelois depuis bientôt un an.

Alarmée par la situation de crise, la Vaudoise de 27 ans s'est exprimée pour la première fois sur la pandémie sur le compte Instagram «Paroles de doc». Nous l'avons contactée pour prendre de ses nouvelles et avoir son avis sur cette période inhabituelle.

Vous vous êtes tordu un genou suite à une chute à ski en janvier. Comment allez-vous?

Je me suis fait opérer il y a deux semaines, et je suis en convalescence à la maison pour six à huit semaines. Mais il est clair que je serai de retour sur le terrain le plus rapidement possible afin de soutenir mes collègues. Je fais énormément d’efforts et d’exercices à mon domicile pour y arriver.

En attendant, de quelle manière soutenez-vous vos collègues?

J’essaie de les soutenir grâce aux réseaux sociaux, en partageant leurs témoignages et des vidéos. Le compte Instagram «Paroles de doc» rassemble de nombreuses images de médecins qui racontent leurs craintes au quotidien. Je vous incite à les suivre, je trouve que c’est une belle initiative pour que les gens se rendent compte de ce qu’il se passe chaque jour.

Quelles personnes doivent faire le plus attention?

Clairement les personnes âgées de plus de 65 ans. Mais elles ne sont pas les seules intubées aux soins intensifs. De nombreux jeunes sont également atteints par la maladie. Puis, il ne faut pas oublier qu’il y a aussi des patients Covid négatif qui ont besoin de lit dans la même unité, et ces places sont malheureusement limitées. Si on peut tirer un enseignement de la crise en Italie c’est qu’il est extrêmement important de diminuer la propagation du virus le plus rapidement possible.

Quelle est la bonne solution pour freiner cette propagation?

Il est difficile de savoir quelle est la meilleure solution à ce niveau de la crise. Nous devons rester très humbles, mais je souhaite faire passer un message: j’espère que le Conseil fédéral décrétera le confinement général. Plusieurs médecins dénoncent le fait que certaines entreprises non essentielles continuent de faire travailler leurs employés. Ainsi, on augmente les risques d'infection inutilement. Il faut agir vite afin d’empêcher que le système devienne saturé dans quelques semaines. Sinon la mortalité va grimper, car on ne pourra pas s'occuper de tous les patients.

Quels sont les autres problèmes auxquels le corps médical doit faire face?

Je sais qu'il a été demandé que les soignants de certains hôpitaux gardent les masques de protection toute la journée, alors qu’il est normalement conseillé de les changer environ toutes les 4 heures. Les ressources sont limitées et il faut réagir avant qu’il ne soit trop tard.

Fabio Dell'Anna

Créé: 25.03.2020, 09h04

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.