Mardi 22 octobre 2019 | Dernière mise à jour 19:06

Brad Pitt «J'ai trouvé l'amour de ma vie»

La star dévoile en exclusivité pour «Le Matin» les difficultés de concilier vie privée et professionnelle.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Roland vous attend dans la suite du 33e étage», nous annonce l’assistante à la réception de l’hôtel où doit se dérouler notre interview. Ce mystérieux Roland n’est en fait que le prénom de Brad Pitt dans le film «Vue sur mer», où il partage l’affiche avec son épouse, Angelina Jolie, aussi auteure et réalisatrice de ce drame romantique. «Roland» permet ainsi à la star de passer incognito.

D’abord bravo pour votre français car vous le parlez dans près de la moitié de «Vue sur mer». Est-ce que vous prenez encore des cours?

Donnez-moi encore un an et je répondrais à vos questions en français lors de mon prochain passage en Suisse! Je dis ça, mais cela fait 5 ans qu’Angie et moi avons promis à nos enfants d’être capables de converser en français. Il faut les voir discuter entre eux! Cela nous rend dingues car on ne comprend pas toujours ce qu’ils se disent. Maddox (ndlr: leur fils aîné de 14 ans, adopté au Cambodge) parle couramment français et anglais, mais il apprend aussi le khmer, le russe et l’allemand.

«Vue sur mer» est l’histoire d’un couple au bord de la séparation. Est-ce que se disputer au cinéma a rendu votre relation plus tendue?

Ça n’était pas facile tous les jours. Et Angie a eu parfois besoin de me pousser pour me faire sortir de mes gonds. Mais, même les jours où nous tournions des scènes difficiles, nous n’avons jamais continué à faire la gueule en rentrant. Notre couple n’a pas la même histoire que Roland et Vanessa dans le film. Si je devais me trouver un point commun avec Roland, ce serait son désir de se battre pour sauver leur amour. Avec Angie, si nous avons des désaccords, on en parle. Tous les couples savent qu’il y a des engueulades, mais les surmonter à deux vous rend plus fort. L’un des plus beaux films que j’ai vus en France, c’est «37°2 le matin». Cet homme se bat pour tenter de trouver un second souffle à leur amour.

Est-ce que vous conseilleriez aux lecteurs du «Matin» de se laisser diriger par leur femme?

Ça, c’est une autre histoire! Tout dépend de la dynamique de votre couple. Je ne suis pas macho au point de penser que j’ai toujours raison. Mais travailler avec sa femme comme patron, ce n’est pas à recommander à tous les gars, c’est sûr.

Pourquoi avoir choisi ce scénario pour vous retrouver ensemble sur grand écran?

Nous ne voulions pas refaire «Mr & Ms Smith» (ndlr: le film sur lequel ils se sont connus en 2005) une seconde fois. Cela fait des années que l’on refusait de bosser ensemble car l’un s’occupe des enfants pendant que l’autre travaille. Nous voulions un projet commun où nous pourrions avoir la famille réunie sur un plateau.

Comment réagiriez-vous, comme votre personnage, face à la souffrance ou à la mort d’un être cher?

Je n’ai jamais été directement confronté à cela, mais je l’ai vécu quand la mère d’Angie est décédée. Je me referme sur moi-même et j’ai du mal à exprimer ma douleur. Mais je reprends aussi très vite le dessus pour soutenir ceux qui m’entourent. Lorsque Angie a eu ses problèmes de santé (ndlr: une double mastectomie et une ablation des ovaires préventives), nous en avons longuement parlé. Lorsqu’elle a pris sa décision, je l’ai soutenue à 100% et suivie dans chaque étape.

Même si Angelina montre ses seins dans ce film, il a ses limites en matière de nudité. Pourquoi?

Je n’aurais eu aucun problème à me montrer à poil, surtout avec elle! Mais nous ne voulions pas que «Vue sur mer» soit utilisé comme un truc érotique avec Angie et Brad à l’affiche.

Vous fêtez vos 10 ans d’amour. Quel est le ciment de votre couple?

Nous avons tous les deux la même passion de la découverte. Cela n’est pas toujours facile avec 6 enfants, mais nous trouvons toujours de petits moments pour nous et l’on se stimule constamment. Angie me pousse à aller plus loin dans mes passions comme l’architecture et je la soutiens dans ces projets. J’ai eu la chance de trouver l’amour de ma vie, mais cela demande du travail, ou plutôt de l’attention. Il ne faut jamais considérer l’autre comme un acquis.

La bande originale comprend des titres de Serge Gainsbourg. Etes-vous fan?

Angie et moi adorons ce qu’il a fait. Il est l’un des artistes francophones les plus doués que je connaisse. J’adorais aussi son côté grande gueule. Un personnage fascinant!

Vous sentez-vous proche de la culture francophone?

Et comment! Vivre dans notre domaine viticole en Provence est toujours le moment le plus agréable de l’année. Au fond de moi, je suis un agriculteur, pas un acteur.

Votre fils Maddox vient de fêter ses 14 ans. Avez-vous peur de l’adolescence?

Merci de me le rappeler. (Rires.) Nous ferons face. Je n’ai pas lu d’ouvrage sur la meilleure façon d’être papa. Je savais que c’était en moi, je rêvais d’avoir des enfants. Tout s’est fait naturellement.

Etes-vous mieux dans votre peau qu’il y a 20 ans?

Et comment! J’espère acquérir un peu plus de sagesse année après année. En tout cas je suis mieux dans ma tête qu’à 30 ans. Quand j’ai débuté dans «Thelma et Louise», j’étais un gamin qui découvrait la vie et le showbiz. Je n’ai jamais eu la prétention d’être plus intelligent ou plus doué que les autres, mais j’ai toujours essayé de faire de mon mieux. Et c’est ce qui a guidé ma carrière.

Créé: 25.11.2015, 07h01

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.