Mardi 10 décembre 2019 | Dernière mise à jour 18:25

Cybersécurité Jamel Debbouze et Angèle font des dégâts sur le Web

D'après la société McAfee, certaines célébrités sont utilisées par les hackers pour pirater leurs victimes sur Internet.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au sommet du classement des célébrités francophones les plus «dangereuses» à chercher sur Internet, on retrouve Jamel Debbouze. La raison? L'humoriste est apparemment une cible privilégiée par les cybercriminels pour créer de faux sites ou des fichiers informatiques corrompus – incluant le nom de la star – pour voler des informations sur les internautes ou infecter leurs ordinateurs pour ensuite se servir librement du compte en banque de leurs victimes.

Et voici le Top 10

C'est ce qu'il ressort de la grande enquête annuelle de la société spécialiste de la sécurité informatique McAfee et publiée par «Le Parisien». Le Top 10 des stars francophones privilégiées par les pirates inclut par ailleurs Angèle à la deuxième place, Rémi Gaillard à la troisième, puis, dans l'ordre, Omar Sy, Léa Seydoux, David Guetta, Gad Elmaleh, Orelsan, Marion Cotillard et le rappeur Ridsa.

McAfee précise que la plupart des moteurs de recherche font la chasse aux hackers, mais certains peuvent passer entre les mailles du filet. Il est donc vivement conseillé de faire attention à la probité des sites que vous visitez.

Cover Media / lematin.ch

Créé: 22.10.2019, 15h43

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.