Mardi 23 janvier 2018 | Dernière mise à jour 20:16

Répliques James Franco bien emprunté dans «The Late Show»

Invité dans l'émission de Stephen Colbert, l'acteur a dû réagir à diverses allusions de mauvaise conduite.

James Franco dans le film «Pourquoi Lui?». Il y joue le rôle d'un petit ami embarrassant.

James Franco dans le film «Pourquoi Lui?». Il y joue le rôle d'un petit ami embarrassant. Image: Visual

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Après avoir remporté le Golden Globe du meilleur acteur dans une comédie pour son film «The Disaster Artist», James Franco a été accusé de «mauvaise conduite» par trois femmes, sur les réseaux sociaux. Ally Sheedy, star du film «Breakfast Club», a indiqué: «James Franco vient juste de gagner. S'il vous plaît, ne me demandez jamais pourquoi j'ai quitté le monde du cinéma et de la télévision». Prenant acte du mouvement de lutte contre le harcèlement sexuel durant la cérémonie, elle a ajouté : «Pourquoi James Franco a été autorisé à entrer? J'en dit trop». Ces tweets ont rapidement été effacés après coup. L'acteur a quant à lui indiqué à Stephen Colbert dans son émission «The Late Show», qu'il n'avait aucune idée à quoi faisait référence ces déclarations. «Il y avait des trucs sur Twitter, je le ne les ai pas lus, mais on en m'a parlé, raconte-t-il. Je n'ai aucune idée de ce que j'ai pu faire à Ally Sheedy. J'ai un respect total pour elle. Elle a retiré le tweet, je ne peux pas parler pour elle.»

D'autres femmes, comme Violet Paley, ont accusé James Franco d'avoir montré ses parties génitales devant elle et d'avoir présenté des excuses au téléphone deux semaines plus tôt. De son côté l'actrice Sarah Tither-Kaplan a indiqué: «Tu te souviens, il y a quelques semaines, quand tu m'as dit que la scène entièrement nue que j'ai faite pour toi à 100 dollars la journée n'était pas abusive parce que j'avais signé un contrat pour le faire?»

Sur ce sujet, James Franco a de nouveau botté en touche, indiquant que ces accusations n'étaient pas très précises, mais qu'il était prêt à faire face à ces dernière et «réparer» ses erreurs, s'il avait fait quelque chose de mal. «Même si ce n'est pas précis, je soutiens les gens qui ont besoin de parler car on leur a enlevé la parole pendant longtemps, a-t-il indiqué. Je ne veux pas les faire taire. Je pense que c'est une bonne chose.»

Ces tweets n'ont toutefois pas été sans conséquences: James Franco était invité à l'événement «TimesTalk», organisé par le New York Times. Il est désormais persona non grata. (Le Matin)

Créé: 10.01.2018, 12h00


Sondage

Regardez-vous la météo à la télévision?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.