Samedi 4 avril 2020 | Dernière mise à jour 13:34

L. A. Jennifer Lawrence avait laissé sa porte ouverte, erreur!

L'actrice de «Red Sparrow» a eu une désagréable surprise le week-end dernier. Selon TMZ, une femme s'est introduite dans sa propriété de Los Angeles.

Jennifer Lawrence en tenue de gala. Dans sa propriété de Los Angeles, l'actrice devait sans doute être plus ordinaire.

Jennifer Lawrence en tenue de gala. Dans sa propriété de Los Angeles, l'actrice devait sans doute être plus ordinaire. Image: Starface

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'actrice Jennifer Lawrence a reçu une visite à son domicile, le dimanche 15 mars dernier. Le problème est qu'elle n'était pas souhaitée. Des sources policières ont indiqué en effet à à TMZ que la porte d'entrée de l'actrice n'était pas fermée à clé, ce qui a permis à une femme d'entrer dans sa propriété de Los Angeles. L'actrice d'«Hunger Games» et de «Red Sparrow» était apparemment chez elle au moment des faits, des doutes subsistent sur la présence ou non de son mari. Jennifer ne s'est de toute façon pas cognée à l'intruse puisque cette dernière a été rapidement interceptée par l'équipe de sécurité avant d'être interpellée par la police.

L'invitée surprise est une femme de 23 ans. Selon des sources proches de Jennifer Lawrence, elle voulait simplement rencontrer l'actrice et a saisit une opportunité... qui n'a pas été couronnée de succès.

Cover Media

Créé: 22.03.2020, 16h35

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.