Samedi 7 décembre 2019 | Dernière mise à jour 00:14

Dispute Johnny Hallyday aurait traité Sylvie Vartan de «sorcière»

Dans un livre, on apprend que le chanteur se serait bien passé de revoir son ex-femme juste avant de mourir.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plus d'un an après la mort de Johnny Hallyday, Sylvie Vartan s'est confié sur son deuil à RTL: «Je ne réalise pas vraiment, je ne peux pas imaginer qu'il soit parti. À l'intérieur de moi, je sais qu'il n'est plus là, mais je chante avec lui et cela me fait du bien. Ce qui me sauve, c'est de chanter.» Pour rappel, la chanteuse de 74 ans a publié un album de reprises de son ex-mari, «Avec toi», en novembre.

Dans son livre «La ballade de Johnny & Laeticia», le journaliste Benjamin Locoge a révélé que le chanteur disparu n'a pas toujours eu une relation simple avec la mère de David Hallyday. «Elle passe plus de temps à Paris. Quand je vivais en France, elle était ici et maintenant que je suis aux États-Unis, elle ne quitte plus Paris», aurait confié le rocker. «Johnny n'a plus grand chose à dire à sa première épouse», estime le journaliste.

Une phrase maladroite

«Gala» a publié un extrait dans lequel Benjamin Locoge raconte aussi qu'un mois avant sa mort, Johnny n'a pas été ravi de voir Sylvie Vartan débarquer à son chevet. Elle aurait ensuite déclaré à la presse: «L'affaire n'est pas terminée.» Furieux, le chanteur a «engueulé» son manager, Sébastien Farran, avant de s'exclamer: «Mais qui l'a laissée rentrer? J'ai cru que c'était une sorcière!»

Créé: 12.12.2018, 16h15

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.