Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 22:37

Santé Le jour où Mel B a avalé plus de 200 cachets d'aspirine

L'ex-Spice Girl a tenté de mettre fin à ses jours à deux reprises. Elle était au fond du trou suite à son divorce.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans son autobiographie, «Brutally Honest», qui sortira en novembre prochain, Mel B revient notamment sur la période sombre qu'elle a vécue en 2014. Le «Daily Mail» en a partagé quelques extraits.

À l'époque, l'ex-Spice Girl vient tout juste de se séparer de son compagnon, Stephen Bellafonte, qu'elle accuse d'ailleurs d'abus. «J'étais au fond du trou... J'étais épuisée, usée par sept années d'abus émotionnels constant, de manipulation, d'humiliation, de menaces et d'exploitation sexuelle. Je buvais trop – vin, vodka, tequila – et je n'avais plus aucun respect pour moi-même. J'étais perdue», écrit-elle.

En larmes devant l'immense miroir dans la suite de la maison qu'elle loue à Kensington, Mel B avale alors plus de 200 cachets d'aspirine. «À chaque pilule que je mettais dans ma bouche, je me demandais: «Est-ce que tu es sûre?» Et j'en prenais une autre. Dix, vingt, cinquante, cent. «Tu es sûre?»», raconte Mel B..

«J'étais prise au piège par mon image de célébrité. Tous ces sourires à l'extérieur. La misère et le dégoût de soi à l'intérieur. Toujours dire au monde à quel point j'étais heureuse, alors que tout ce que je voulais, c'était crier à l'aide».

Prise de conscience

C'est au moment d'écrire une lettre d'adieu à ses filles que la star prend conscience de son geste. Après avoir appelé son garde du corps, Mel B est finalement transportée d'urgence à l'hôpital dans un état critique. «Je ne pouvais pas me laisser aller. Je devais croire que les choses finiraient par aller mieux. Je ne pouvais pas faire ça à mes filles, à ma famille ou à toutes ces personnes qui croyaient réellement en moi».

Dans son livre, Mel B raconte que c'était la deuxième fois qu'elle tentait de mettre fin à ses jours. La première fois, c'était chez ses parents, à Leeds. Elle n'était âgée que de 14 ans et avait volé des médicaments dans la pharmacie familiale.

Créé: 17.10.2018, 17h25

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.