Vendredi 21 septembre 2018 | Dernière mise à jour 17:13

FRANCE Julien Clerc: «Il était urgent d'arrêter la cocaïne»

Le chanteur de 70 ans est revenu sur ses anciennes addictions et leurs effets sur sa carrière.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Julien Clerc n'a jamais caché son passé sulfureux avec la cocaïne. À la fin des années 1960, alors que sa carrière décolle en obte­nant le premier rôle de la version française de la comé­die musi­cale «Hair», l'ex de France Gall plonge dans l’en­fer de la drogue.

Il en avait déjà parlé en 2014 lors d’une inter­view fleuve pour le maga­zine VSD, à l’oc­ca­sion de la sortie de son 23e album. «Cela rele­­vait davan­­tage de l’at­­ti­­tude, de la posture», avait-il expliqué.

Ses addictions ont également eu de lourdes conséquences sur sa voix. «Ça n'a pas été bon! Ça coulait dans le fond de la gorge, ça n'aidait pas mes problèmes ORL», révé­lait-il à Paris Match en octobre dernier.

Invité sur le plateau de «Salut les terriens», Julien Clerc est revenu sur ses anciennes pratiques. «On en prenait tous Thierry», a-t-il lancé à l'animateur, avant d'admettre des effets sur ses cordes vocales, et plus largement sur sa carrière. «Ce n'est pas tant que je ne pouvais plus chanter sans, c'était surtout que c'était très mauvais pour le nez et la gorge. Donc il était urgent d'arrê­ter.» C’est ainsi qu’il a révélé n’a avoir eu «aucun problème» pour se défaire de cette mauvaise habi­tude. (Le Matin)

Créé: 12.03.2018, 20h57

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters