Dimanche 16 juin 2019 | Dernière mise à jour 08:45

Police Justin Bieber se fout totalement d’avoir été arrêté

Le chanteur a été arrêté hier ivre au volant de sa voiture. Plusieurs charges pèsent contre lui, mais d’après une source de RadarOnline, le jeune homme rit de la situation.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Suite à son arrestation au volant de sa voiture à Miami hier, la police a retenu trois charges contre Justin Bieber: conduite en état d’ivresse, résistance à agent et défaut de permis de conduire valide. Une quatrième accusation pourrait s’ajouter à la liste, puisqu’il conduisait également sous l’influence d’un anti-anxyiolitique, un délit s’il ne peut fournir une ordonnance d’un médecin lui ayant prescrit le médicament.

Ces nouvelles accusations dont il devra rendre compte prochainement devant la justice s’ajoutent à la plainte déposée contre lui pour vandalisme il y a deux semaines par un de ses voisins.

Face à une telle situation, d’aucuns verraient qu’il est temps de se reprendre en main, mais pas lui. «Justin ne prend rien de tout cela au sérieux», a déclaré une source à RadarOnline. «Il s’attend à ce que ses avocats arrangent tout ce bordel.»

Le jeune chanteur de 19 ans a pourtant été placé en garde à vue après son arrestation puis transféré dans la prison du comté de Miami en attendant de connaître le montant de sa caution. Lorsqu’il patientait en prison, il ne semblait pas prendre l’ampleur des accusations au sérieux. «On aurait dit qu’il était toujours sous l’influence d’une substance. Il marmonnait quelque chose dans sa barbe puis se mettait à rire tout seul», a déclaré une source proche du pénitencier.

La caution a été fixée à 2500 dollars, une somme qu’il a immédiatement payée. S’il aurait pu faire profil bas en étant relâché par les autorités, il n’en fut rien. C’est en saluant la foule que le chanteur a passé les portes de la prison. Il est ensuite monté sur le toit de son 4x4, toujours en saluant ses fans qui s’étaient rendus sur place.

Lors de sa garde à vue, Justin Bieber a admis avoir conduit sous diverses influences. «Bieber a déclaré qu’il avait consommé un peu d’alcool, qu’il avait fumé de la marijuana et pris un médicament», ont révélé les policiers lors d’une conférence de presse suite à l’arrestation.

Entourage inquiet

Les proches de Justin Bieber sont tous très inquiets de la situation. Scooter Braun, son manager, a publié ce matin un message semble-t-il adressé à son poulain. «Ce fut une longue journée. Ce qui nous définit est la façon dont nous gérons l’adversité. Être là quand ça compte. Aimer pleinement, dans les bons moments comme les mauvais», a-t-il écrit.

En apprenant la nouvelle, Selena Gomez aurait appelé Patti Mallette, la mère du chanteur. «Elle n’a pas encore parlé à Justin mais elle a contacté sa mère, qui est aussi morte d’inquiétude pour son fils. Tout le monde espère qu’il va enfin se réveiller. Selena est simplement soulagée qu’il n’y ait pas eu de blessés.»

Certaines personnes néanmoins se réjouissent de l’arrestation du chanteur: ses voisins! «Ils l’ont ENFIN eu! Chacun grandit à un moment. Espérons qu’il retienne la leçon», a publié sur Twitter l’ancien joueur de NFL Keyshawn Johnson, l’un des voisins de Justin Bieber à Calabasas en Californie. (Le Matin)

Créé: 24.01.2014, 10h07

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.