Jeudi 14 novembre 2019 | Dernière mise à jour 17:24

États-Unis Katy Perry : son harceleur a été arrêté

Un fan de la star a reçu ordre de rester loin d'elle après avoir été arrêté et inculpé pour «harcèlement et traque» ainsi que pour fuite.

L'harceleur de Katy Perry aurait été arrêté.

L'harceleur de Katy Perry aurait été arrêté. Image: Jean-Claude Cohen / VISUAL Press Agency

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pawel Jurski a été arrêté mercredi après avoir tenté de monter sur scène au concert de la chanteuse à l'American Airlines Arena de Miami (US), lors du dernier concert de sa tournée américaine. Les agents de sécurité l'ont en empêché avant de le livrer à la police.

L'homme de 37 ans a été emmené au tribunal jeudi dernier pour répondre de ses délits, en plus que d'avoir résisté à l'arrestation. Pawel Jurski aurait suivi Katy Perry sur au moins six dates de sa tournée, essayant d'entrer en contact avec elle à plusieurs reprises.

D'après un rapport de police que s'est procuré TMZ, il se trouvait également à Chicago en septembre et aurait suivi la chanteuse dans un restaurant. Quand on lui a demandé s'il lui ferait du mal, il aurait répondu aux autorités : «Je ferais ce qu'il y a à faire pour être avec Katy Perry».

Il a depuis dû rendre son passeport et reste toujours détenu, sa caution ayant été fixée à 34 000 dollars.

Créé: 22.12.2017, 10h04

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.