Mercredi 26 juin 2019 | Dernière mise à jour 11:55

Justice Kevin Spacey fait une apparition surprise à son procès

L'acteur de 59 ans accusé d'agression sexuelle, qui n'était pas prié de se rendre à une audience, était quand même présent.

Kevin Spacey avec son avocat Alan Jackson, le 7 janvier 2019.

Kevin Spacey avec son avocat Alan Jackson, le 7 janvier 2019. Image: POOL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce lundi 3 juin, à la surprise générale, Kevin Spacey est arrivé en costume gris et lunettes noires à son procès. Pour rappel, il est accusé d'agressions sexuelles par un jeune homme de 18 ans. Selon le «Guardian», à son entrée dans le tribunal, comme à sa sortie, il est resté de marbre face aux questions des journalistes. Cette apparition soudaine a créé la stupeur puisque jusqu'ici il n’avait fait qu'un rare passage à la barre le 7 janvier dernier pour plaider «non coupable».

Chuchotements et hors de question d'avancer le procès

Assis face au juge, l'Américain a reposé son entière confiance sur ses défenseurs, chuchotant à l’oreille de son avocat principal Alan Jackson à plusieurs reprises. Ce dernier mettait d'ailleurs tout en œuvre pour prouver que cette audience n'avait pas lieu d'être. Pour les avocats de Kevin Spacey, il ne s'agit là que d'une machination pour récupérer de l'argent. Selon eux, la victime a effacé de nombreux messages prouvant l'innocence de leur client.

Pendant cette séance, les échanges entre les parties adverses ont fait rage et aucune des deux n'a cédé. En fin d’audience, Alan Jackson a envoyé une dernière requête à la Cour en lui demandant d'avancer le procès à cet été. Ce dernier affirmant que son client «souffrait» de cette situation. Une requête qui a été rejetée, le procès se tiendra donc bien à l’automne. S'il est reconnu coupable des faits, il risque jusqu'à cinq ans de prison.

Créé: 04.06.2019, 14h17


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.