Vendredi 15 novembre 2019 | Dernière mise à jour 13:11

Santé Kim Kardashian veut supprimer les likes d'Instagram

La star a expliqué son point de vue sur les réseaux sociaux lors d'une conférence pour le «New York Times». Sept pays appliquent pourtant déjà ce qu'elle avance.

Selon Kim Kardashian, les likes devraient être vus seulement par ceux qui publient.

Selon Kim Kardashian, les likes devraient être vus seulement par ceux qui publient. Image: Instagram Kim Kardashian

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Kim Kardashian pense que supprimer les «j'aime» d'Instagram pourrait être bénéfique pour la santé mentale de nombreuses personnes. A l'heure actuelle, lorsqu'un abonné au réseau social poste quelque chose, les autres utilisateurs peuvent «aimer» le post en cliquant sur un cœur. Avec ses posts, l'influenceuse dépasse, elle, régulièrement les 2 millions de likes.

Kim Kardashian pense qu'Instagram serait meilleur si cet aspect du réseau social pouvait être invisible aux abonnés, signifiant que seuls ceux qui postent pourraient voir le nombre de mentions qu'ils engrangent. Elle a détaillé sa pensée lors de la conférence du New York Times Dealbrook, au Time Warner Center de New York.

Elle a changé sa façon de publier

«Sur la question de la santé mentale, je pense que supprimer les «j'aime» et enlever cet aspect d'Instagram serait bon pour certaines personnes. Je pense que l'équipe d'Instagram y a pensé et s'est posé la question, et ils sont sérieux, ce qui me rend heureuse», a-t-elle confié, avant d'évoquer sa propre utilisation des réseaux sociaux. Elle a notamment expliqué les mauvais aspects de ces réseaux et du fait de tenir ses fans au courant de ses moindres faits et gestes, en ayant payé le prix fort lorsqu'elle a été séquestrée et volée à Paris en 2016.

«C'est compliqué, et quand j'élève mes enfants, je pense au temps passé devant l'écran, au téléphone, quoi publier et ne pas publier. Même quand je poste en temps réel, j'ai appris, par une mauvaise expérience, que tout le monde savait ce que je faisais, quand je me suis fait voler. Ça a changé ma façon de poster. Je veux que les gens sachent qu'ils sont avec moi. Mais dorénavant, quand je prends une vidéo, je la poste après être partie du lieu», a-t-elle expliqué.

Déjà en vigueur dans sept pays

Kim Kardashian ne le sait sans doute pas mais sa grande idée est déjà en vigueur depuis juillet 2019 dans six pays: seul l'auteur du contenu est désormais capable de connaître le succès d'une publication Instagram en Australie, au Brésil, en Irlande, en Italie, au Japon et en Nouvelle-Zélande. C'est même le cas au Canada depuis avril.

Cover Media / lematin.ch

Créé: 08.11.2019, 10h13

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.