Dimanche 16 décembre 2018 | Dernière mise à jour 01:15

Télévision «Koh-Lanta» annulé: «On aurait plutôt dit un épisode des Anges!»

L'un des candidats du show annulé par TF1 tacle le casting.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un des 21 aventuriers partis aux îles Fidji fin avril pour la 19e édition de «Koh-Lanta» s'est lâché dans les colonnes de «Nice Matin». «En colère», ce sportif de 30 ans, architecte de formation et fou de sports a raconté ce qu'il a vécu au Pacifique lors de cette saison qui a été annulé la semaine passée.

Après un début d'aventure en grande pompe (il est désigné capitaine de son équipe après avoir remporté la première épreuve individuelle de l'aventure), le jeune homme gagne avec ses co-équipiers - les jaunes - la première épreuve de confort de l'aventure. Puis perd lors de l'épreuve d'immunité. Les jaunes sont obligés de se séparer de l'un d'entre eux.

Arrive ensuite le moment le plus terrible du tournage. Au matin du cinquième jour, une bouteille d'une épreuve arrive sur la plage du camp des jaunes. «Ils nous ont expliqué qu'on avait mal compris et qu'on pouvait vaquer à nos occupations, l'épreuve serait le lendemain. Mais le lendemain, quand ils ont expliqué que la journée serait libre et qu'ils sont repartis avec les caméras, alors oui, on s'est inquiétés. Nous avons eu peur qu'il y ait un blessé grave et qu'on soit contraint d'attendre quelqu'un qui vienne de Paris pour le remplacer», a-t-il confié.

Puis tout va aller très vite. «On est venu nous annoncer qu'il y avait eu un problème entre deux candidats. L'un (Eddy G.) aurait atteint à l'intégrité physique de l'autre (Candide Renard) avec différents degrés de responsabilité. Ils ont dit que cela ne correspondait pas à l'esprit de l'aventure et que le tournage était stoppé», raconte l'intéressé avant d'ajouter: «Sur le coup, j'étais soulagé qu'il n'y avait pas un mort ou une personne dans le coma.»

Le candidat se dit «écœuré» par cette situation «injuste». «Ils ont tué mon rêve», résume-t-il. Mais ce qu'il l'énerve par dessus tout, c'est de voir que le show perd de son authenticité. «J'ai rapidement vu que certains n'étaient pas là que pour le jeu, la compétition, le sport et l'esprit de l'émission. Entre concours de muscles, gamineries et simagrées, je trouvais cela insupportable. Le lendemain, on a constitué les équipes. La mienne, les jaunes, était équilibrée. Dans la rouge, il y avait beaucoup de sportifs. La bleu (dans laquelle se trouvait Candide Renard et Eddy G.) on aurait plutôt dit un épisode des Anges», conclut-il. (Le Matin)

Créé: 15.05.2018, 15h55

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.