Vendredi 16 novembre 2018 | Dernière mise à jour 12:47

Interview Kylie Minogue: «J'étais un peu turbulente à l'adolescence»

La chanteuse est en concert à Zurich ce samedi et se confie sur ses plus beaux souvenirs d'enfance.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

On l'appelle «la déesse de la pop» et a vendu plus de 100 millions d'albums à travers le monde. Ce samedi 10 novembre, Kylie Minogue débarque à Zurich au Samsung Hall pour chanter son dernier album «Golden». «J'ai hâte de tous vous voir», nous dit-elle jeudi après-midi par téléphone.

Juste avant de prendre son avion direction Bruxelles, la chanteuse de 50 ans explique n'avoir jamais autant eu la forme. «Cela a été une année exceptionnelle. Ces concerts me rendent si heureuse. Je n'ai jamais autant apprécié être sur scène qu'aujourd'hui. Les gens me disent: «Tu as 50 ans, tu aimes toujours ça?» Je leur réponds: «Je me sens fabuleusement bien»». Elle ajoute adorer cette période magique de l'année, celle qui précède Noël car elle se remémore souvent des souvenirs d'enfance. Il n'en fallait pas plus, pour la lancer sur le sujet.

Kylie Minogue, pouvez-vous nous dire votre tout premier souvenir?

Je ne sais pas si c'est mon tout premier, mais je me rappelle du jardin d'enfants à 4 ans. J'avais mon petit uniforme dont j'étais très fière. La matière était un peu comme du vinyle et de couleur bleu néon.

Etiez-vous une enfant sage ?

J'étais sage... Ensuite, je suis devenue un peu plus turbulente à l'adolescence. On va dire que je n'étais pas assez courageuse pour être une peste et j'étais trop curieuse pour être sage.

Enfant, de quoi aviez-vous peur?

Avant Internet, nous avions des encyclopédies qui prenaient toute la place sur les étagères. Et je me rappelle être à chaque fois apeurée dès que je tombais sur une page avec l'image d'un serpent. Pourtant ayant grandi en Australie, j'aurais dû être habituée... Mais je suis terrifiée par les serpents.

Quel moment vous a marqué le plus durant l'enfance?

A Noël, on avait 6 semaines de vacances pour profiter de l'été. Mes meilleurs moments étaient chez moi. A l'arrière de la maison, on avait une piscine et je passais mes journées à faire des pirouettes et à nager. Je devais avoir entre 8 et 9 ans et j'adorais tellement cette période.

Votre mère vous disait-elle «Je t’aime»?

Oui, tous les jours. Comment avez-vous gagné votre premier argent?

C'était à 11 ans. J'étais dans une série télévision. Sinon, j'étais à la caisse d'un magasin de vidéos. J'étais tellement nulle, je ne suis restée que deux week-ends. (Rires)

Que vouliez-vous devenir?

Je n'avais pas vraiment d'idées, mais au fond de ma tête j'espérais vraiment devenir une chanteuse, même si je pensais qu'il était quasiment impossible de décrocher ce rêve. Je me rappelle être tombée amoureuse de la musique avec les chansons de «Grease» et d'«Abba». Mon père avait tous les albums.

Pour vous, c’est quoi, le vrai bonheur?

L'amour et la paix! Je sais, on se croirait à Miss Univers (rires).

Quelle est la plus belle de vos qualités?

J'espère que les gens pensent à ma gentillesse.

Votre plus grand regret?

De ne pas avoir eu un journal intime. (Rires)

Avez-vous déjà volé?

Oh oui! Du savon et du shampooing dans des hôtels. Avez-vous déjà menti à la personne qui partage votre vie?

Je suis une très mauvaise menteuse. Peut-être sur de petites choses... Lorsqu'il s'agit de faire une surprise, en revanche, je peux être très douée.

Avec qui aimeriez-vous passer une agréable après-midi?

Julia Roberts, elle me fascine et je ne l'ai jamais rencontrée.

Qui trouviez-vous sexy?

Oh je ne sais plus. Mais aujourd'hui, mon compagnon (ndlr:Paul Solomons, directeur artistique chez GQ en Angleterre).

Qui aimeriez-vous voir répondre à ce questionnaire?

Oh! Je ne veux pas me tromper... Vous diriez qui? Attendez, je demande aux gens autour de moi... (Une minute plus tard) Ah, j'arrive à l'aéroport et je ne sais toujours pas! Je vous téléphone à nouveau pour vous donner la réponse! (ndlr: Un jour plus tard, on attend toujours...) (Le Matin)

Créé: 09.11.2018, 17h11

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.