Lundi 21 octobre 2019 | Dernière mise à jour 14:07

Paris Laeticia Hallyday à Disneyland pendant la bataille judiciaire

Alors que la justice américaine devait à nouveau se prononcer sur l'affaire autour de l'héritage de Johnny Hallyday, elle a choisi de décompresser en famille.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Laeticia Hallyday avait besoin de se vider la tête. Entourée de ses deux filles, Jade et Joy, et de ses amis, Laeticia Hallyday s'est replongée en enfance au parc Disneyland Paris mercredi passé.

Un peu d’apaisement qu’elle a tenu à partager avec ses abonnés Instagram dans sa story du jour. Rayonnante, Laeticia Hallyday semble bien loin de ce qui se joue en ce moment, outre-Atlantique…

Une décision reportée

En effet, ce mercredi 26 juin, les juges américains on dû trancher sur une question cruciale: Laeticia Hallyday pourra-t-elle transférer 17 actifs de Johnny dans le JPS Trust créé à son unique profit? Dans le contenu de ce fameux trust, on retrouve notamment la société Born Rocker.

Une énième bataille dans ce chapitre judiciaire qui pourrait ne pas aller en faveur de la veuve du Taulier. En effet, le juge a demandé un nouveau supplément d'information et a reporté sa décision. Encore un coup dur!

Pour rappel, le 28 mai dernier, le tribunal de Nanterre a reconnu Johnny Hallyday comme ayant été résident français. Il se déclare donc compétent pour trancher la question de l'héritage de Johnny.

Créé: 27.06.2019, 18h17


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.