Samedi 21 avril 2018 | Dernière mise à jour 07:00

Hallyday Laeticia raconte les derniers mois et la mort de Johnny

La veuve du Taulier raconte l'éprouvant et très douloureux combat de Johnny, face à la maladie. «Il souffrait énormément», explique-t-elle dans «Le Point» paru ce jeudi.

Johnny et Laeticia Hallyday, à la fin de l'été 2017, aux obsèques de l'actrice Mireille Darc.

Johnny et Laeticia Hallyday, à la fin de l'été 2017, aux obsèques de l'actrice Mireille Darc. Image: Visual

Galerie photo

Johnny Hallyday est mort, son héritage fait débat

Johnny Hallyday est mort, son héritage fait débat Johnny Hallyday, 74 ans, s'est éteint dans la nuit du 5 au 6 décembre 2017. Un hommage national lui a été rendu le 9 décembre à Paris.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«A partir de début septembre, le combat est devenu très difficile. Son corps commençait à le lâcher et la chimiothérapie ne fonctionnait plus. La maladie s'est développée très vite. Pourtant, qu'est-ce qu'on s'est battus! Mon mari, ce n'était pas quelqu'un d'ordinaire.»

Dans l'interview qu'elle a accordée au Point, Laeticia Hallyday raconte le combat de Johnny contre la maladie. Un combat rude, âpre, douloureux durant lequel le Taulier a fait preuve d'un courage de tous les instants.

«Mais en septembre, il a mis un genou à terre, raconte Laeticia. Le plus dur c'est qu'il a fini par ne plus marcher, car en plus du poumon et du foie, le cancer a touché les os. Ce cancer-là ronge les os et provoque des fractures. Il souffrait énormément. Il avait des doses de morphine extrêmement fortes et il a fallu l'opérer. A la Salpêtrière, on lui a pratiqué une cimentoplastie. Cela consiste à injecter du ciment chaud qui reconsolide l'os. Une opération n'a pas suffi. Il a fallu recommencer une fois, puis une autre encore.»

Le rockeur a enduré un traitement lourd: «On alternait entre chimiothérapie, radiothérapie, transfusions de sang, ostéopathie, acupuncture... Il a fallu des sondes pour le nourrir tout le mois d'octobre. Puis sa vésicule biliaire s'est dilatée: il a fallu l'opérer encore. (...) Et puis, une semaine après, il a eu du mal à respirer», explique la veuve de Johnny dans Le Point.

Hélas, à un moment donné, les médecins ont annoncé à Laeticia qu'il n'y avait plus rien à faire: «David et Laura ont montré plus de courage que moi à ce moment-là. Ils m'ont prise dans leurs bras. Ils ont eu une attitude très protectrice, très généreuse.»

Enfin, Laeticia Hallyday raconte les derniers instants de Johnny: «Le jour où il est parti, il avait demandé à Jean-François Piège de lui cuisiner une langouste pour le dîner. (...) Puis Hélène Darroze est venue me rendre visite. (...) Je suis sortie pour embrasser Hélène. J'ai juste quitté la chambre cinq minutes. C'est là que mon homme est parti. Je me suis effondrée.»

(Le Matin)

Créé: 12.04.2018, 17h42


Sondage

Remplacer nos politiciens par des citoyens tirés au sort. Une bonne idée, selon vous?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne