Lundi 22 janvier 2018 | Dernière mise à jour 00:33

Polémique En larmes, Brigitte Lahaie présente ses excuses

Après avoir fait un tollé en affirmant que l'on pouvait tout à fait «jouir lors d'un viol», l'ex-animatrice a regretté d'avoir été «mal comprise», assurant qu'elle ne voulait blesser personne.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Suite à ses propos polémiques sur le plateau de BFM TV mercredi dernier, l'ex-animatrice Brigitte Lahaie a été lourdement descendue sur les réseaux sociaux. Le collectif de 100 femmes, dont elle fait partie, signataires de la tribune reconnaissant aux hommes «une liberté d'importuner», s'est également désolidarisé de son discours. «Nous sommes une très large majorité à considérer que ces propos sont insultants envers les femmes victimes de violences sexuelles et de viols», s'est indigné le collectif dans un communiqué.

Dans la tourmente, Brigitte Lahaie avait notamment expliqué sur Twitter se sentir blessée par ces accusations, tout en les pardonnant.

Lors d'un entretien accordé à TV5 Monde qui sera diffusé ce vendredi à 18 h 50, celle qui avait déclaré que l'on pouvait tout à fait «jouir lors d'un viol» est revenue sur ses propos, regrettant d'avoir été «mal comprise». «Je regrette que cela ait été sorti de son contexte. C'est malheureusement une vérité. J'aurais peut-être dû ajouter ce malheureusement, ce qui rend souvent la reconstruction encore plus compliquée d'ailleurs», a-t-elle expliqué.

Visiblement très marquée, l'ancienne animatrice de RMC a confié ne pas avoir «vécu une journée très agréable», avant de fondre en larmes et de présenter ses excuses. «Mais est-ce que je peux regretter de dire les choses telles qu'elles sont? Évidemment que je ne l'ai pas dit pour blesser. Je sais que c'est à la mode aujourd'hui. On dit quelque chose, c'est repris par les réseaux sociaux, on est lynché, et il faut faire ses excuses. Si c'est comme ça que le monde marche, alors ok je présente mes excuses.»

Et d'ajouter:«Je suis une femme qui a souffert dans sa chair et qui depuis trente ans aide les femmes à se libérer. C'est tout. Et quand on est incomprise à ce point, c'est vrai que ça fait mal», a-t-elle conclu, très émue. (Le Matin)

Créé: 12.01.2018, 13h53


Sondage

YouTube va renforcer la surveillance de ses contenus: est-ce une bonne chose?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.