Lundi 25 juin 2018 | Dernière mise à jour 16:53

Bilan Lauriane Sallin: «Je suis ravie de me séparer de Miss Suisse»

Après 854 jours, le règne de la Fribourgeoise prend fin ce soir avec l’élection de Miss Suisse 2018 à Baden (AG). Il était temps pour Lauriane.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’aventure aura été incroyable: couronnée le 7 novembre 2015 à Bâle, Lauriane Sallin a été, faute d’élections en 2016 et en 2017, la Miss Suisse au plus long règne depuis la création du concours en 1951. Si elle est loin de battre le record mondial de Miss Colombie 1934, Yolanda Román, qui, à cause du conflit mondial, ne remit son titre (à sa cousine Piedad Román!) qu’en 1947, la Fribourgeoise, désormais installée en Grèce avec son compagnon, Giorgos Palamaris, et enceinte de 8 mois, a profité de chaque instant. Mais se dit ravie de rendre enfin les clés du royaume.

Comment vous sentez-vous au moment de rendre le titre?

Je suis heureuse que ça se termine pour une raison en tout cas: Miss Suisse, ce n’est pas moi. C’est quelque chose qui nous dépasse. Dans l’imaginaire des gens, ça éveille quelque chose, mais ce n’est pas la femme qui a le titre. Le rôle crée des attentes auxquelles on est d’accord de répondre ou contre lesquelles on se bat. Je suis ravie de me séparer de Miss Suisse après avoir beaucoup profité d’elle et tenter de la rendre comme je la rêvais, selon mon idée de la beauté.

Que vous a appris cette longue expérience?

Je me suis présentée au premier casting en mars 2015 avec cette question: peut-on en tant que belle jeune femme être entendue et prise au sérieux? La réponse est oui. Dans notre société soumise à l’image, le physique, quel qu’il soit, doit être assumé pour être libre d’entreprendre ce que l’on veut.

Si c’était à refaire?

Je ne crois pas qu’il y ait quoi que ce soit dans ma vie que je voudrais faire une deuxième fois. Je suis contente de l’avoir fait sans savoir ce qui m’attendait. Il y a eu tant d’aventures. Il a fallu faire des choix, voir où cela me mènerait.

Le meilleur souvenir?

La confiance, le soutien qu’on m’a accordés. Le tout a été décuplé quand j’ai passé mon permis de camion pour transporter du matériel médical à Rabat. L’impossible a été réalisé. (Rires.)

Le plus mauvais?

La longue attente sans savoir quel serait l’avenir du concours (il a été racheté en août 2017, ndlr). Au printemps 2017, j’avais repris l’université, alors que je menais mon projet de voyage en camion avec Corelina et Terre des hommes. Mais tout s’est bien fini. J’ai réussi mes examens, mené à bien le voyage et même rendu visite au pape!

Vous serez absente pour remettre votre couronne,une première dans l’histoire des Miss. Qu’est-ce que cela vous fait que Laetitia Guarino, Miss 2014, le fasse à votre place?

Elle représente comme moi ce qu’on a fait sous l’ancien concept du concours. Et c’est la Miss dont je suis la plus proche. Pour ma part, je profite du printemps précoce en Grèce pour prendre un maximum d’énergie pour les prochaines aventures… «Allumette» (le surnom que Lauriane et Giorgos donnent au bébé, ndlr) arrive bientôt, et je suis contente d’avoir pris la décision de ne pas venir à l’élection. (Le Matin)

Créé: 10.03.2018, 10h18


Sondage

La victoire d'Erdogan et ses pouvoirs élargis en Turquie vous inquiètent-ils?




Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne