Jeudi 19 septembre 2019 | Dernière mise à jour 08:46

Exhibition Lenny Kravitz n'a pas retenu la leçon

Le musicien ne porte toujours pas de slip. Un autre accident est à craindre.

Galerie photo

 Lenny Kravitz revient sur sa collaboration avec Prince

Lenny Kravitz revient sur sa collaboration avec Prince Le chanteur a eu la chance de travailler avec le défunt artiste dans son studio de Paisley Park. Il raconte son «incroyable» expérience.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Souvenez-vous, c’était au mois d’août l’an passé. Lors d’un concert à Stockholm, Lenny Kravitz s’était démené tant et si bien sur scène que son pantalon avait craqué laissant apparaître son pénis en public. Shocking ou pas shocking, une certitude, les photos et les vidéos prises lors du show avaient fait le tour du monde via les réseaux sociaux.

Ce genre d’incidents imprévus porte une belle définition en anglais, c’est le «wardrobe malfunction» ou si vous préférez en français, un défaut de la garde-robe. Il s’applique aussi bien à une jupe relevée accidentellement ou à une bretelle de soutien-gorge qui tombe. Mais un sexe d’homme dénudé, c’est beaucoup plus rare.

Eh bien, croyez-vous que l’émule de Jimi Hendrix a compris la leçon? Non, visiblement pas. Lors d’un récent concert donné dans le cadre du «Bottlerock Festival» à Napa, en Californie, il a prouvé que les sous-vêtements restaient étrangers pour lui.

Créé: 04.06.2016, 08h54

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.