Jeudi 18 juillet 2019 | Dernière mise à jour 07:53

Photos volées Les photos de Kate publiées par un magazine suédois

Un magazine people suédois, Se och Hör, a publié mercredi des photos de la duchesse de Cambridge seins nus, tandis que son équivalent danois Se og Hoer annonçait qu'il les publierait jeudi.

Les fameuses photos de Kate Middleton ont été prises pendant les vacances du couple.

Les fameuses photos de Kate Middleton ont été prises pendant les vacances du couple. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Se och Hör consacre trois pages aux photos de Kate, présentée seins nus dans cinq d'entre elles et enlevant le bas de son maillot de bain sur une autre prise de face. Ces photos ne sont pas sur internet.

Il souligne qu'il s'agit d'une exclusivité en Suède. Le magazine est la quatrième publication à diffuser ces photos controversées, après Closer vendredi, le quotidien irlandais Daily Star samedi, et le magazine italien Chi lundi.

«Cela n'a rien d'inhabituel, il s'agit de photos plutôt gentilles si on les compare avec d'autres photos de célébrités que nous publions en permanence», a indiqué la rédactrice en chef de Se och Hör, Carina Löfkvist.

Se og Hoer, qui appartient tout comme Se och Hör au groupe danois Aller Media, a annoncé mercredi sur son site internet qu'il consacrerait 16 pages aux photos de l'épouse du Prince William dans son édition papier de jeudi et ne les reproduirait pas sur internet.

Satisfaire la curiosité

«Nous devons satisfaire la curiosité de nos lecteurs. Par conséquent cela a toujours une pertinence pour nous quand une duchesse et future reine d'Angleterre montre volontairement sa poitrine à un endroit visible depuis la voie publique», a affirmé le rédacteur en chef de Se og Hoer, Kim Henningsen sur le site internet de l'hebdomadaire.

La rédaction du magazine danois s'est refusée à répondre mercredi après-midi aux questions de l'AFP. Un porte-parole de la famille royale britannique a diffusé mercredi le même communiqué que lors de l'annonce de la parution des photos en Italie: «Nous ne commenterons pas les éventuelles actions en justice concernant la publication présumée des photos, à part pour dire que toutes les réponses proportionnées seront étudiées».

L'opinion publique et la presse au Royaume-Uni ont unanimement désapprouvé la publication de ces photos prises dans une propriété privée appartenant à un membre de la famille royale, où Kate et son mari le prince William passaient leurs vacances fin août et début septembre.

Identité du photographe

La presse britannique cherche activement à découvrir l'identité du ou des photographes ayant pris ces clichés. Aucune des photos n'est créditée dans Se och Hör, y compris un cliché montrant Kate habillée d'une robe rose.

En Suède, seule la presse tabloïde évoquait mercredi sur internet la publication de ces photos. La justice française a interdit mardi la cession et toute nouvelle diffusion de ces photos prises dans le Luberon (Sud de la France), et dont l'auteur n'est pas connu.

Les juges ont dénoncé la «nature particulièrement intrusive» de ces images, illustrant un article «racoleur».

Par ailleurs, elle a ouvert une enquête préliminaire après la plainte déposée par le couple princier pour atteinte à la vie privée. Carina Löfkvist a précisé que Se och Hör avait acheté les photos vendredi, le jour de leur première publication dans le magazine français Closer. (afp/nxp)

Créé: 19.09.2012, 18h47

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.