Lundi 24 février 2020 | Dernière mise à jour 13:05

Traitement Marion Bartoli: «J’ai encore du mal à respirer»

La joueuse de tennis est de retour chez elle après son séjour à l’hôpital pour soigner un virus qui était en train de la détruire.

Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Française marche à pas feutrés sur le chemin de la guérison, après son séjour dans une clinique italienne puis à l’Hôpital de Garches pour traiter un virus qui l’affaiblissait depuis de longues semaines. Marion Bartoli a fait le point sur sa convalescence dans les pages de Paris Match, venu à sa rencontre le week-end dernier au Centre national d’entraînement du tennis, près de Paris: «Je suis heureuse de ne plus avoir trois perfu­sions dans les bras. Pour être guérie, j’ai encore une liste de trai­te­ments qui est très longue. Ce virus a infecté mes poumons, c’est pour ça que j’ai encore beau­coup de mal à respi­rer, ainsi que mes reins, mon foie et mon esto­mac.»

Aider une autre patiente

Encore une fois, elle a balayé les rumeurs d’anorexie même si elle ne donne jamais d’indications médicales sur ce mystérieux virus qui a fait baisser son poids jusqu’à 43 kilos. La jeune femme de 31 ans dit toujours avoir su gérer son alimentation, tant dans son parcours de sportive de haut niveau que dans sa vie privée. Gagnante du tournoi de Wimbledon en 2013, Marion Bartoli a livré un terrible combat pour retrouver des forces: «Je pensais avoir tout vécu sur un terrain de tennis, durant vingt ans d’entraînement pour arriver à gagner mon tournoi du Grand Chelem. Je pensais que j’avais tout traversé, mais en fait j’ai vécu encore pire que ça.»

Pendant son hospitalisation, elle a notamment travaillé sur sa collection de vêtements qui sera présentée à la Fashion Week de Paris. Elle a également fait la connaissance d’une autre patiente à laquelle elle a promis des vacances aux îles Fidji. «Nous avons découvert la cuisine de cette île du Pacifique à la télévision. Après la Fashion Week, je l’embarque avec moi.»

Créé: 05.08.2016, 06h21

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.