Lundi 24 février 2020 | Dernière mise à jour 13:36

Mariage royal Meghan et Harry: des cris de joie venus d'Angleterre

Connu pour avoir annoncé la naissance des enfants du prince William et de Catherine Middleton, Tony Appleton trépigne d’impatience pour le mariage de l’année. Rencontre.

Tony Appleton, crieur non-officiel de la monarchie britannique, rencontré à Londres le 17 mai 2018, est impatient de se rendre au mariage de Meghan et Harry.
Vidéo: Laurent Crottet/ Le Matin

Infobox

En direct sur lematin.ch

Samedi 19 mai 2018, regardez en direct le mariage du prince Harry et de Meghan Markle avec nos commentaires dès 10 h 30 sur notre site.

Galerie photo

Tony Appleton, le crieur de Buckingham

Tony Appleton, le crieur de Buckingham Le crieur non officiel de la monarchie se rendra au mariage de Harry et Meghan Markle. Nous l'avons rencontré chez lui, près de Londres.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Bienvenue à Chelmsford (UK). Le lieu est calme. Paisible. En plein milieu de la campagne, à une heure trente de la capitale anglaise, loin de l’euphorie londonienne, là où les Anglais s’apprêtent à célébrer le mariage du prince Harry et Meghan Markle. La route est pavée et les maisons rouge brique se ressemblent. Sauf une, marron. Sur son porche, Tony Appleton nous attend. Le crieur non officiel de la famille royale est habillé de son plus beau costume et caresse les plumes colorées de son chapeau. «Oyez Oyez! Je suis déjà prêt pour la cérémonie, comme vous pouvez le voir, rigole-t-il. Plus sérieusement, je vais me lever aux aurores samedi car plus de 100 000 personnes sont attendues. Il y a déjà des gens sur place depuis deux jours.»

Sept années dans la marine

Pour l’occasion, il confie avoir acheté un nouveau couvre-chef qu’il dévoilera le moment venu. Malheureusement, même s’il n’a pas reçu une invitation officielle, le Britannique de 81 ans va tout faire pour passer un agréable moment. L’instant qu’il attend le plus? «J’espère surtout revoir la reine.» Oui, la revoir. Car il l’a déjà rencontrée à deux reprises. «La première fois, c’était sur un bateau. J’étais dans la marine et j’avais 17 ans. Elle était venue nous serrer la main.» Pour la seconde fois, il nous montre une photo sur la table de son jardin qui date du jubilé de la mère du prince Charles. «Je venais de m’acheter cet uniforme que vous voyez. Il était assez cher. Un badge m’a coûté 700 livres sterling.» Elizabeth II a d’ailleurs été interpellée par une de ses décorations il y a 4 ans et est venue lui adresser la parole à ce sujet. Un moment qu’il raconte avec des étincelles dans les yeux et de grands gestes. Car, au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, Tony Appleton est théâtral. «C’est vrai. Je n’arrive pas à faire semblant et on m’entend de loin. C’est peut-être pour cela que personne n’a jamais voulu se marier avec moi», blague-t-il en ajoutant qu’un homme qui a travaillé dans la marine pendant 7 ans se doit d’avoir une fille dans chaque port.

Une future mariée «parfaite»

Mais à quel moment a-t-il eu l’idée de changer de carrière et de devenir crieur? Celui qui a eu 36 boulots durant son existence, dont vendeur de tapis, explique: «Je fais ce métier depuis maintenant 30 ans. Cela a débuté accidentellement. Je suis le Lord du manoir de Great Baddow et un jour, lorsque je parlais à une fête dans ma robe traditionnelle, un jeune garçon m’a dit: «Hey mon pote, vous ressemblez à un crieur public.» Le lendemain, le téléphone a sonné et on m’a demandé de remplacer un crieur qui avait annulé à la dernière seconde. J’ai accepté.»

Un pur hasard. Mais Tony Appleton ne s’arrête pas là, il creuse encore plus loin. «J’adore la famille royale. Cela fait partie de ma vie. Et en me renseignant sur leur histoire, j’ai lu qu’en 1066, le roi avait engagé dix crieurs pour annoncer les mariages, les naissances ou encore les morts de ses proches.» En 2013, Catherine Middleton était sur le point de donner naissance à son premier fils, George. «Et bingo! Mais je ne pensais pas qu’elle allait enchaîner les grossesses, et moi le buzz.» Il ne peut pas s’empêcher de penser que ce sera aussi peut-être bientôt le tour de Meghan Markle. Et lance plusieurs compliments à l’ancienne actrice de «Suits»: «Elle est absolument parfaite. Elle apporte un bon équilibre à Harry. Peu importe qu’elle soit divorcée. C’est le XXIe siècle! Je leur souhaite que du bonheur et d’avoir beaucoup d’enfants (rires).»

Créé: 18.05.2018, 21h22

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.