Samedi 25 novembre 2017 | Dernière mise à jour 04:03

Harcèlement Meryl Streep et ses filles évoquent sans cesse Weinstein

L'actrice estime que les récents événements sur les abus sexuels commis à Hollywood offriront une meilleure place pour les femmes dans la société à l'avenir.

Meryl Streep s’est exprimée, en soutien aux victimes présumées d'Harvey Weinstein, et a révélé qu’elle évoque fréquemment le sujet avec ses filles Mamie, Grace et Louisa.

Meryl Streep s’est exprimée, en soutien aux victimes présumées d'Harvey Weinstein, et a révélé qu’elle évoque fréquemment le sujet avec ses filles Mamie, Grace et Louisa. Image: Visual

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Depuis que le New York Times a publié un article affirmant que Harvey Weinstein avait agressé et harcelé sexuellement des femmes à Hollywood pendant des décennies, l’industrie du showbiz a été submergée par le scandale. Des hommes et femmes racontent depuis leurs histoires de harcèlement, qui concernent notamment James Toback, Kevin Spacey, Ed Westwick, Steven Seagal, et Louis C.K à présent.

Meryl Streep s’est exprimée en soutien aux victimes présumées et a révélé qu’elle évoque fréquemment le sujet avec ses filles Mamie, Grace et Louisa, ainsi que son mari Don Gummer - ils ont aussi un fils, Henry. « En tant que mère, de quoi parlez-vous en vous asseyant autour de la table au dîner avec vos trois filles ? », a demandé la rédactrice Anna Wintour à Meryl Streep lors d’une interview pour Vogue. « Harvey Weinstein. C’est tout ce dont nous parlons. Je veux dire, vous savez... c’est affreux ! », a-t-elle affirmé. Et de poursuivre : « Nous voulons qu’elles soient libres, fières, femmes. Mais on les met en danger en ne les informant pas du regard masculin et de la façon dont ça marche avec les jeunes filles. »

Anna Wintour a ensuite demandé à l’actrice oscarisée si elle pensait que les récents événements concernant les mauvais comportements sur les lieux de travail pouvaient faire avancer la lutte des féministes et les opportunités des femmes, ou retarder leur cause. « Ce moment est absolument palpitant », a-t-elle répondu avec enthousiasme. C’est une porte qui ne sera pas refermée, nous avons le pied dedans désormais, et ce sera très difficile pour les gens de mener leur vie de la façon dont ils l’ont fait dans le passé. "Oh, c’est juste une discussion de vestiaire. Oh, c’est juste la nature des hommes". Non ça ne l’est pas. Nous sommes des individus civilisés et apprenons de nos erreurs. »

Meryl Streep a ajouté qu’elle pense que la saison des récompenses 2018, pour laquelle son nouveau film «The Post» est en bonne position, sera plus « attentive ». « Je pense que cela peut mener au moment où, au moins dans mon milieu, les gens entreront dans une pièce en regardant autour d’eux, et verront trois femmes et neuf hommes, et se diront qu’il y a quelque chose d’anomal. C’est tout », a-t-elle conclu. (Le Matin)

Créé: 12.11.2017, 14h13


Sondage

Profitez-vous pleinement du Black Friday?





Sondage

Parvenez-vous à épargner, chaque mois?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.