Samedi 4 avril 2020 | Dernière mise à jour 14:41

TV Michel Drucker: «J'ai su très tôt qu'il ne fallait pas rire avec ça»

Le présentateur de «Vivement Dimanche» est très inquiet concernant le coronavirus, mais aussi sur le choc économique qui va suivre après la pandémie.

Michel Drucker: «Je me mets en stand-by et je fais très attention.»

Michel Drucker: «Je me mets en stand-by et je fais très attention.» Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Michel Drucker est parti assez rapidement de Paris avant que la situation ne se détériore. L'animateur de «Vivement Dimanche» s'est confié à ce sujet dans «Midi Libre»: «J'ai eu le temps de quitter Paris lundi soir très tard, après avoir enregistré de justesse mes émission.»

«Cet été va être compliqué»

Désormais, il se trouve dans sa maison dans la commune d'Eygalières, en Province. «Je me mets en stand-by et je fais très attention, j'ai des gants, j'ai du gel, je prends ma température comme tout le monde et, en plus, je suis hypocondriaque. Je vais faire un peu d'exercice, seul évidemment», explique-t-il. Il faut dire que le présentateur de France 2 est fils et frère de médecin. Il sait donc où demander des conseils.

Mais le mari de Dany Saval ne cache pas son inquiétude. En premier lieu en raison de l’irresponsabilité de certains citoyens, mais surtout car il sait qu’une grande crise économique risque de pointer le bout de son nez. «Mon frère est épidémiologiste, j'ai su très très tôt qu'il ne fallait pas plaisanter avec ça. Mais on n'a pas mesuré la vitesse de la propagation, c'est une vraie interrogation. Et il y a une deuxième inquiétude: quand, sur le plan médical et sanitaire, nous serons parvenus à diminuer cette épidémie et éventuellement l'annuler complètement, un choc économique va suivre. Cet été va être compliqué», redoute le Français de 77 ans.

Pour l'heure, la priorité est surtout d'éradiquer le virus et la meilleure solution est de rester chez vous.

FDA

Créé: 19.03.2020, 12h52

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.