Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 11:02

St-Barth La mise au point de Laeticia au sujet du caveau de Johnny

La veuve de l'artiste est en colère. Elle affirme que les enfants du rockeur étaient tous au courant de «cette volonté du chanteur, depuis novembre 2017».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Laeticia Hallyday en a marre! Elle a choisi de prendre la parole via Instagram le 27 août dernier. Pourquoi? Elle s'est justifiée sur le projet de caveau familial à Saint-Barthélémy et a répondu aux réactions de David Hallyday et Laura Smet, qui n’étaient, selon eux, pas au courant de l'intention de la veuve du chanteur. «Laura est extrêmement choquée», avait ainsi affirmé Maître Hervé Témime, l'un des avocats de la fille de Johnny dimanche dans «Le Figaro». «David n'était pas plus au courant», avaient également indiqué Maîtres Carine Piccio et Pierre-Jean Douvier.

«La décence voudrait que l’on m’épargne du débat relayé par les médias concernant la mise en place du caveau familial que souhaitait mon mari, déclare-t-elle. J’ai informé David et Laura de cette volonté de Johnny en novembre 2017 à la clinique Bizet.»

La veuve poursuit en réfutant toute idée d'exhumation du corps de Johnny, une rumeur qui a commencé à courir ces derniers jours à l'évocation de ce projet de caveau. «Il n’y a aucune exhumation, assure l’ancienne épouse du rocker. Oser l’écrire, le dire publiquement est une honte.»

Voir cette publication sur Instagram

La décence voudrait que l’on m’épargne du débat relayé par les médias concernant la mise en place du caveau familial que souhaitait mon mari. J’ai informé David et Laura de cette volonté de Johnny en novembre 2017 à la clinique Bizet. Il n’y a aucune exhumation. Oser l’écrire, le dire publiquement est une honte. Le deuil est un épreuve suffisamment longue et douloureuse pour accepter que celui ci soit jeté en pâture, instrumentalisé, sans éthique, sans respect, sans aucune compassion. Voilà 18 mois que la mémoire de mon homme est bafouée, son histoire réécrite chaque jour. Cela suffit. À tous les mensonges j’imposerai la vérité. Pour Johnny, mes filles et pour moi même.

Une publication partagée par Laeticia Hallyday (@lhallyday) le

«Le jour où il faudra déplacer le corps de Johnny Hallyday, on le fera en respectant la procédure établie, comme pour toutes les familles», avait indiqué vendredi à l'AFP le président de la Collectivité d'Outre-Mer de Saint-Barthélemy, Bruno Magras. «Mais tout cela dépend de la famille du défunt. C'est elle qui décide quand elle construit le caveau et quand elle souhaite déplacer le corps. Johnny m'a toujours manifesté son souhait d'être enterré à Saint-Barthélemy et d'y créer son caveau familial. Laeticia ne fait que respecter ce que son mari souhaitait.»

«Voilà 18 mois que la mémoire de mon homme est bafouée» Voulant éviter un maximum les polémiques alors qu'elle est par ailleurs en conflit avec David Hallyday et Laura Smet au sujet de l'héritage du chanteur, Laeticia Hallyday conclut son texte: «Le deuil est une épreuve suffisamment longue et douloureuse pour accepter que celui-ci soit jeté en pâture, instrumentalisé, sans éthique, sans respect, sans aucune compassion. Voilà 18 mois que la mémoire de mon homme est bafouée, son histoire réécrite chaque jour. Cela suffit. À tous les mensonges, j’imposerai la vérité. Pour Johnny, mes filles et pour moi-même.»

Créé: 29.08.2019, 06h47


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.