Mardi 18 juin 2019 | Dernière mise à jour 06:42

Election Miss et Mister Suisse francophone sont passionnés de sport

Angela Odier et Kenan Murseli ont gagné le concours de beauté ce week-end, à Montreux. Interview avec la Genevoise et le Vaudois juste après leur sacre.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les nouveaux Miss et Mister Suisse francophone ont été élus samedi au Casino Barrière de Montreux. Il s'agit de la Genevoise Angela Odier et du Vaudois Kenan Murseli. L'une est dynamique, l'autre un peu plus calme. Deux jeunes complémentaires qui ont remporté ce titre pour la même raison: leur engagement dans le concours. L'étudiante en économie et droit de 19 ans a encore du mal à réaliser ce qui s'est vraiment passé. Elle était persuadée que la première dauphine, la Neuchâteloise Danielle Chedom, allait gagner. «Je savais que j'avais une chance d'aller loin, mais lorsque j'ai entendu mon prénom je n'arrivais tout simplement pas à y croire.» Elle est ensuite allée se coucher vers 5h30, après avoir discuté avec quelques personnes sur place et répondu à des messages.

Quand on lui demande pourquoi elle a gagné, elle répond que, peut-être, son naturel a pesé dans la balance: «Je suis quelqu'un de simple et je suis resté moi-même tout le long.» Elle se dit aussi hyperactive et un peu maladroite. Angela est également très proche de sa famille. Elle vit avec son grand frère et sa grande sœur, ainsi que sa mère atteinte de la sclérose en plaques. «Elle est en chaise roulante, donc on essaie de s'aider le plus possible entre nous. Elle a cette maladie depuis que j'ai 5 ans, donc cela n'a jamais été un frein me concernant car je n'ai connu que ça. Cela m'a aidé à devenir plus rapidement responsable et indépendante», nous explique-t-elle.

Elle danse depuis ses 4 ans

Le concours permettra à l'étudiante en économie et droit de donner un petit coup de pouce à sa carrière de mannequin. «J'ai commencé à avoir une passion pour la mode et les shootings à l'âge de 14 ans et j'ai voulu me prouver que je pouvais réaliser un rêve en m'inscrivant à cette élection.» La jeune femme garde tout de même la tête sur les épaules et sait que ce milieu peut être difficile. C'est pourquoi, elle aimerait se diriger plus tard dans l'hôtellerie. «J'aimerais travailler dans un milieu classe et être en permanence en contact avec des clients», dit-elle.

Hormis la mode, Angela apprécie également le sport. «Quand j'étais petite, j'en pratiquais beaucoup. J'ai fait du volley, du handball, du trampoline et de la natation. Parallèlement, j'ai commencé la danse quand j'avais 4 ans et je prends toujours des cours. Je touche un peu à tous les styles et je m'entraîne quatre heures par semaine.»

Deux cœurs à prendre

Côté relation, elle est un cœur à prendre. «Je suis célibataire depuis un certain moment, ce qui m'a permis de me concentrer totalement sur le concours. Et je ne cherche pas vraiment.» Même état d'esprit pour Kenan Murseli. Le Vaudois de 25 ans est célibataire depuis une année et préfère penser à sa carrière.

Le citoyen de Payerne (VD) travaille comme acheteur dans une firme industrielle. «J'ai fait un apprentissage d'employé de commerce avec maturité dans cette même entreprise. Maintenant, je suis sur le point de terminer, en cours d'emploi, ma première année de Bachelor en gestion d'entreprise, à l'Haute École de Gestion de Fribourg.» Sans oublier son nouveau rôle de Mister Suisse francophone. «J'avais reçu une invitation à participer sur Instagram. J'ai été flatté et je me suis dit que ça pourrait m'aider pour prendre confiance en moi», nous confie-t-il.

Un amoureux du voyage

Difficile à croire mais Kenan se trouve un peu timide. Il voulait tenter l'expérience d'une élection pour réussir à s'ouvrir un peu plus. Pari réussi! Il ajoute que le sport l'aide aussi à se sentir mieux: «Je fais pas mal de fitness, en tout cas quatre fois par semaine. Cela m'aide aussi à évacuer la pression.»

Le jeune homme apprécie également voyager. Il est déjà parti quatre fois cette année et a encore deux vacances de prévues cet été. Sa destination préférée? New York. «C'était un rêve d'aller aux États-Unis. C'est la folie des grandeurs, j'aime la mentalité des gens et j'avais l'impression d'être dans un film», rigole-t-il. Mais attention, pas question de quitter la Suisse pour autant: «J'ai adoré passer du temps aux USA, mais je préfère les plus petites villes.»

Concernant son futur, il va se concentrer sur ses études et précise qu'il aimerait un travail dans lequel il espère contribuer concrètement à quelque chose. En attendant de trouver exactement ce qu'il veut, il va devoir se préparer pour le concours de Mister International. Pour rappel, le Vaudois Alessio Constantini s'était classé 4e en 2018 et le Genevois Pedro Mendes avait gagné en 2015. La barre est haute! (Le Matin)

Créé: 04.06.2019, 10h40

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.