Dimanche 16 décembre 2018 | Dernière mise à jour 15:24

Élection Miss Suisse 2018 veut lutter contre le mobbing

Victime de harcèlement scolaire à 9 ans, la nouvelle élue en a tiré un caractère de battante, confie-t-elle.

Couacs en série

La nouvelle organisation de Miss Suisse a commis de nombreux faux pas samedi pour sa première élection. Les cinq jurés étaient Alémaniques et aucun traducteur n’avait été engagé pour permettre au public de comprendre les trois Romandes.

La finale n’a été diffusée que sur des canaux alémaniques (alors que le public pouvait voter). La plupart des journalistes ont dû suivre l’élection sur un écran géant, faute de place dans la salle. «Le Matin» a eu la chance d’entrer, avant de voir son photographe expulsé par la sécurité, tout comme celui de l’agence Keystone et celui de Blick, rapporte le journal partenaire du concours.

Pour finir, Laetitia Guarino, qui devait couronner l’élue, n’a pas été annoncée et les téléspectateurs ne l’ont même pas vue, la séquence ayant été coupée!

Une Romande élue Miss Photogénie

Splendide sur scène, la Vaudoise Karen Molinari (21 ans) était la favorite pour deux membres du jury, invité à donner son avis tout au long du show. Mais son incapacité à parler allemand lui aura sans doute coûté cher.

Sacrée Miss Photogénie, elle a gagné un contrat de représentation chez Time Model Agency à Zurich. Karen a fini dans le top 3, avec la Tessinoise Michela Russo. Mais le comité n’a pas précisé qui était 2e et qui était 3e… (Image: Siggi Bucher)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Surnommée Rapunzel (Raiponce) par les médias outre-Sarine pour ses 88 cm de cheveux, encadrant un visage aux traits de star de Hollywood, l’Argovienne Jastina Doreen Riederer, 19 ans et 170 cm, a été élue samedi soir à Baden (AG), à 10 km de chez elle, au titre de Miss Suisse 2018. Elle succède à Lauriane Sallin, après plus de deux ans sans élection. Cadette de trois enfants, née de père suisse et de mère d’origine sicilienne, Jastina Doreen vient de terminer son apprentissage de vendeuse en commerce de détail et rêve d’une carrière d’actrice de comédies musicales. Malgré son sourire envoûtant, cette passionnée de cirque, qui pratique l’acrobatie aérienne, parle italien, anglais et comprend le français et l’espagnol, n’a pas fait l’unanimité auprès de ses concurrentes. Seules trois l’ont félicitée lors de son sacre samedi. Une quatrième lui a envoyé un message hier.

Jastina Doreen, comment expliquez-vous ces tensions avec les autres filles?

Sur la fin de la compétition, il y a eu beaucoup de concurrence entre nous. Chacune se battait seule pour gagner. Il y a eu un peu de jalousie. Mais ça ne me blesse pas, je suis heureuse d’avoir gagné. Et je vais rester en contact avec les candidates dont j’étais proche.

Vous dites avoir forgé votre fort caractère à cause du mobbing dont vous avez été victime enfant.

Oui, à l’école primaire, les autres étaient très durs avec moi. Ils me critiquaient parce que je faisais déjà du mannequinat (ndlr: elle a commencé comme modèle à 5 ans, notamment pour Vögele et C&A) et parce que j’avais les cheveux si longs. La direction de l’école n’a rien fait. J’en suis devenue malade au point de devoir être hospitalisée car je ne pouvais plus manger à cause de l’angoisse. J’avais 9 ans et je ne pesais plus que 23 kilos. Ça a été le déclic. Ces attaques m’ont rendue forte. En tant que Miss, je veux m’engager contre le mobbing scolaire.

Vos cheveux semblent très importants. Vous aviez versé des larmes quand on vous a coupé deux centimètres lors du relooking avant la finale.

Je suis née avec beaucoup de cheveux. Je les ai portés longs depuis l’enfance. C’était la deuxième fois de ma vie que j’allais chez le coiffeur. D’habitude, c’est ma mère qui me coupe les pointes. Je ne les couperai jamais court, pas même pour un job. Si on m’engage, il faut m’aimer comme je suis.

Vous ne les couperiez même pas si Victoria’s Secret vous le demandait?

(Rires.) Bon, peut-être que pour cette marque, je l’envisagerai… J’en suis très fan. Mon modèle est Adriana Lima.

Vous avez publié des photos de vous enfant pour prouver que vos lèvres charnues et votre visage sont naturels. Certains disent aussi que vous avez subi une augmentation mammaire. Que leur répondez-vous?

Les gens disent toujours beaucoup de choses… Mais moi je sais la vérité. Et j’ai envie de dire que j’ai gagné Miss Suisse aussi avec ma personnalité, pas uniquement par mon physique. J’ai posté ces photos pour faire taire les rumeurs. Après les gens disent ce qu’ils veulent, ça m’est égal.

Célibataire?

Oui. C’est difficile de nos jours de rencontrer un homme sérieux. Ils ne veulent qu’une chose. Et moi, je ne suis pas ce genre de fille. Je cherche une relation stable. Plus tard je veux une famille. Mais bon, je suis jeune encore.

Une qualité et un défaut?

Je suis très sûre de moi. Et mon plus grand défaut: je suis très impatiente.

Votre péché mignon?

Je mange de tout, mais je raffole du Nutella. Il m’en faut au moins deux fois par jour! (Rires.) Je pourrais vivre en ne mangeant que ça.

Pour terminer, quelle est l’histoire de votre prénom?

Doreen vient du nom de ma grand-mère Dorotea qu’on appelle Dory. Jastina, c’est une invention de ma mère (ndlr: sa sœur, ses neveux et nièces ont aussi tous un prénom en J). (Le Matin)

Créé: 12.03.2018, 09h10

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.