Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 14:06

Lauriane Sallin Miss Suisse est un cœur à prendre

De retour d’un stage d’archéologie en Grèce, la Fribourgeoise a mis un terme à sa relation avec Nathy Burgi, qu’elle aimait depuis ses 16 ans.

«La lente déconfiture des couples qui ne peuvent plus se voir, moi, je n’en veux pas. Je préfère me retirer avant»
Lauriane Sallin, Miss Suisse, 22 ans

«La lente déconfiture des couples qui ne peuvent plus se voir, moi, je n’en veux pas. Je préfère me retirer avant» Lauriane Sallin, Miss Suisse, 22 ans Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La malédiction de la septième année d’amour? Ou la malédiction des Miss Suisse, qui rompent presque toujours durant leur règne? Lauriane Sallin ne veut croire ni en l’une ni en l’autre. Pourtant, la semaine dernière, la reine de beauté a décidé de se séparer de Nathy Burgi, son compagnon depuis presque sept ans. «Je ne me sentais plus en phase avec ce qui était en train de se passer. Nous n’allions pas dans la même direction. Moi, je n’ai pas encore le projet de me poser. Je me laisse vivre. Ce n’était donc pas très honnête de continuer car on ne recherchait pas les mêmes choses», nous a-t-elle confié hier.

L’étudiante en archéologie, qui fêtera ses 23 ans en août, a eu le déclic au retour de son stage de deux semaines à Delos, en Grèce. Une île où elle a vécu coupée du monde. Un pays qui l’a bouleversée au point qu’elle y retourne déjà – seule – pour quelques jours de vacances, bien décidée aussi à se mettre à l’apprentissage du grec moderne. «A Delos, j’ai vécu dans une liberté totale. Pas de maquillage, pas de soutien-gorge, pas de chichis. Et ce séjour a été une confirmation: je veux être archéologue. Je dois donc être flexible, pouvoir voyager, aller où cette passion me mènera. J’ai besoin d’être libre. Nathy ne m’a pas mis de pression, ne m’a jamais dit: «l’année prochaine on va vivre ensemble». Mais je voyais que c’est vers ça qu’on tendait. Et je n’en ai pas envie.» Elle est catégorique: elle n’a pas trouvé l’amour en Grèce, et il n’y a pas de tierce personne impliquée dans sa décision.

Elle déteste la drague

Mis à part de rares exceptions comme Laetitia Guarino, Alina Buchschacher ou Christa Rigozzi, l’année de règne est généralement synonyme de rupture chez les Miss. Mais Lauriane ne blâme pas sa couronne. «Cette année, on l’avait hyperbien traversée. Mais en Grèce, face à moi-même, j’ai réalisé que je ne vivais pas comme je le voulais. Comme disait Socrate: «Mieux vaut être fâché avec le monde entier plutôt qu’avec soi-même.» La lente déconfiture des couples qui ne peuvent plus se voir, moi, je n’en veux pas. Je préfère me retirer avant. Je ne regretterai pas. Quand je prends une décision, j’assume.»

Lauriane avait rencontré Nathy, maçon de profession, chez elle, où il effectuait des travaux. «Il a été mon premier vrai copain. Nous avons traversé beaucoup de choses ensemble, comme la maladie de ma sœur et son décès l’an dernier», précise-t-elle encore. Se retrouver célibataire pour la première fois de sa vie d’adulte n’effraie pas Lauriane. Mais attention: «Je suis une fille un peu sauvage. Je ne me laisse pas trop approcher. Je ne supporte pas de me faire draguer», dit-elle en riant.

Créé: 11.07.2016, 06h48


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.