Dimanche 29 mars 2020 | Dernière mise à jour 11:07

Scandale Monica Lewinsky raconte comment elle a «harponné» Clinton

L'ex-stagiaire de la Maison Blanche a dévoilé dans un documentaire la façon dont elle a attiré l'attention du président américain.

Bill Clinton et Monica Lewinsky, à l'époque de leur relation.

Bill Clinton et Monica Lewinsky, à l'époque de leur relation. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'est dans un documentaire, «L’Affaire Clinton», diffusé sur la chaîne A&E que Monica Lewinsky fait une surprenante révélation: comment elle est parvenue à attirer l'attention de Bill Clinton, alors président des Etats-Unis.

La scène se déroule en novembre 1995. Alors jeune stagiaire de 22 ans, Monica Lewinsky est appelée en renfort à la Maison Blanche afin de répondre aux appels téléphoniques, en pleine crise gouvernementale.

Par hasard, elle se retrouve en fin de journée dans la petite fête d'anniversaire d'un membre du staff. Bill Clinton est également présent. Monica réalise alors que le string qu'elle porte est un peu trop visible. Coquine, la jeune femme qui se sent attirée par Clinton tente un jeu dangereux en mettant son dessous en valeur.

Bingo, le président américain repère le détail sexy... Dès lors, la relation entre Clinton et Monica évoluera rapidement, entre novembre 1995 et mars 1997. Pour se terminer en scandale retentissant, avec la fameuse affaire.

Créé: 20.11.2018, 06h35

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.