Samedi 23 novembre 2019 | Dernière mise à jour 01:39

TV Obsèques de Chirac: voici ce que Hollande a dit à Carla Bruni

Invité de France 5, l'ancien président français a divulgué le contenu de son fameux échange avec Carla Bruni, lors des obsèques de Jacques Chirac à l’église Saint-Sulpice.

Vidéo: YouTube/France 5.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'est la petite séquence que tous les internautes ont retenu: lors des obsèques de Jacques Chirac à l’église Saint-Sulpice, François Hollande a semblé dire quelque chose de très choquant à Carla Bruni. La réaction de l'épouse de Nicolas Sarkozy, yeux écarquillés et bouche ouverte, a fait le tour du monde.

Mais qu'a donc pu dire Hollande qui interpelle tant l'ex-première dame? Invité mardi soir de l'émission «C à vous», sur France 5, l'ancien président de la République a lâché l'information.

«Carla Bruni-Sarkozy m'a posé une question que beaucoup avaient à l'esprit: "Pourquoi Bernadette Chirac n'est pas là, pendant la cérémonie à l'église?", explique François Hollande. Je lui ai confirmé que son état de santé ne lui permettait pas d'être là. Et que c'était très difficile pour elle. C'est sans doute ce qui a suscité cette réaction humaine sincère, je crois.»

L'ancien président a, par ailleurs, regretté que cette petite séquence ait pareillement monopolisé l'attention du public, dans ce contexte des funérailles de Jacques Chirac.

Laurent Siebenmann

Créé: 02.10.2019, 07h50

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.