Dimanche 22 octobre 2017 | Dernière mise à jour 00:14

Etats-Unis Oliver Stone vole au secours de Weinstein

Le producteur et magnat de Hollywood Harvey Weinstein, accusé de harcèlement sexuel et de viols, est «condamné par un système de justiciers», selon le réalisateur américain Oliver Stone.

Oliver Stone le 13 octobre 2017.

Oliver Stone le 13 octobre 2017. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Moi, je crois à la théorie selon laquelle il faut attendre jusqu'à ce que cela arrive au procès», a déclaré Oliver Stone, estimant que l'industrie du cinéma et le public jugeaient prématurément Harvey Weinstein.

«S'il a enfreint la loi, ça se saura. Pour moi, un homme ne devrait pas être condamné par un système de justiciers», a ajouté Oliver Stone, qui s'exprimait devant des journalistes à Busan, ville de Corée du Sud où il préside le jury international d'un festival de cinéma.

Hollywood est truffé «d'histoires d'horreurs», mais les accusations à l'encontre de Harvey Weinstein, qui s'étalent sur de nombreuses années, sont pour le moment des rumeurs, aux yeux de Oliver Stone.

Pas commenter des cancans

«Ce qu'il traverse n'est pas facile. Au cours de cette période, j'étais un rival et je ne le connaissais pas vraiment. J'ai entendu des histoires d'horreur sur tout le monde dans le travail, donc je ne vais pas commenter des cancans», a dit Oliver Stone.

Harvey Weinstein, l'un des plus puissants producteurs de Hollywood, a été licencié dimanche par sa propre maison de production, The Weinstein Company, trois jours après la publication dans le quotidien américain «New York Times» d'une enquête révélant une série d'accusations de harcèlement sexuel à son encontre.

Il est accusé par plusieurs femmes, parmi lesquelles les actrices vedettes Ashley Judd et Rose McGowan, d'avoir tenté de les masser, de les avoir forcées à le regarder nu ou d'avoir promis de favoriser leur carrière en échange de faveurs sexuelles. Harvey Weinstein, âgé de 65 ans, est désormais visé par une enquête policière à New York ainsi qu'au Royaume-Uni, et a été accusé jeudi d'un quatrième viol.

Mise à pied

C'est dans ce contexte que Roy Pierce, chef de la division studios d'Amazon.com, a été mis à pied, jeudi, a annoncé le groupe américain après la publication d'informations selon lesquelles il aurait harcelé la productrice Isa Hackett. Il est également accusé de ne pas avoir donné suite aux allégations de Rose McGowan, une actrice qui disait avoir été sexuellement harcelée par Harvey Weinstein.

Le «Hollywood Reporter» est le premier à s'être fait l'écho des faits reprochés à Roy Pierce. Dans un communiqué, Amazon.com annonce l'avoir mis à pied et réexaminer ses liens avec la société de production The Weinstein. (ats/nxp)

Créé: 13.10.2017, 10h10


Sondage

Lisez-vous des bandes dessinées?





Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.