Samedi 11 juillet 2020 | Dernière mise à jour 03:28

TV Pourquoi Pascal Obispo était réticent à participer à «The Voice»

Le 6 juin prochain, le télé-crochet fera son grand retour sur TF1 avec la demi-finale de sa neuvième saison. A cette occasion, le chanteur explique qu'il a hésité avant d'accepter de devenir coach.

Pascal Obispo avait déjà été coach lors de saison 7.

Pascal Obispo avait déjà été coach lors de saison 7. Image: TF1

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour cette 9e saison, tous les coachs ont été remplacés. On retrouve donc Amel Bent, Lara Fabian, Marc Lavoine et… Pascal Obispo, qui a longuement hésité avant de retrouver son célèbre fauteuil rouge. Ce dernier avait déjà participé à la saison 7.

«Nous avons tous passé un moment extraordinaire. Lara, Amel, Marc et moi sommes différents dans notre façon de concevoir notre art, et je pense que nos débats ont été intéressants pour les téléspectateurs», estime-t-il ce lundi 25 mai dans les colonnes de «Télé 7 Jours». Et d'ajouter: «Nous n’avons pas toujours été d’accord, mais j’ai appris beaucoup de choses, et c’est ce qui fait le charme de ce programme pour lequel, au départ, j’avais eu quelques réticences.»

«Il faudrait juger les talents sur la même chanson»

La raison de son appréhension était due au principe même du concours. «J’ai toujours eu du mal avec «les remises de prix» en général», lâche-t-il, avant de détailler: «Nommer un gagnant me semble toujours compliqué quand on ne court pas tous avec la même voiture. Pour être juste, il faudrait juger les talents sur la même chanson.» Une idée qui n'est pas forcément la plus passionnante pour les téléspectateurs.

Néanmoins, il a rapidement changé d'avis. «Quand j’ai vu que l’artistique prenait le pas sur les démonstrations techniques et vocales qui me fatiguent un peu, ça m’a plu», assure-t-il. De quoi lui permettre de signer pour une deuxième saison donc. Si bien que désormais, il se sent parfaitement «bien dans cette émission».

Un certain Nikos Aliagas n’y est d’ailleurs pas totalement pour rien. «La production est brillante, les musiciens fantastiques… Sans oublier Nikos: je le trouve exceptionnel dans sa façon de nous parler, de nous rassurer, de nous faire rire… C’est le cinquième élément de la bande… si ce n’est le premier!»

FDA

Créé: 28.05.2020, 06h39

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.