Vendredi 23 août 2019 | Dernière mise à jour 19:03

Paris Patrick Sébastien: son domicile saccagé par des malfrats

Après avoir fait ses adieux forcés à France 2, l'animateur a dû faire face à une autre mauvaise nouvelle. Des voleurs se sont introduits chez lui alors qu'il était en vacances.

L'ex-animateur est vite revenu à Paris lorsqu'il a appris la nouvelle.

L'ex-animateur est vite revenu à Paris lorsqu'il a appris la nouvelle. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'été de Patrick Sébastien n'est pas totalement ensoleillé. Comme le rapporte «Ici Paris», l'ex-animateur de France 2 a appris que son appartement de Boulogne (en région parisienne) a été cambriolé pendant ses vacances dans le Sud.

Alors qu'il profitait du soleil avec sa famille après une série de concerts en juillet, des voleurs ont profité de son déplacement pour se rendre chez lui dans la nuit du 2 au 3 août.

Selon les informations de la police, son appartement a donc été cambriolé. Les malfrats seraient entrés par la terrasse. «Ils ont également saccagé l'appartement, qui se trouverait dans un piteux état», peut-on lire.

Plusieurs centaines de milliers d'euros

Patrick Sébastien et sa femme Nathalie, inquiets de l'étendue des dégâts, sont rentrés dès le 5 août. «Le préjudice pourrait s'élever sans doute à plusieurs centaines de milliers d'euros», affirme le magazine.

Créé: 07.08.2019, 16h46

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.