Mardi 21 janvier 2020 | Dernière mise à jour 20:02

Exil fiscal Le patrimoine hétéroclite de Depardieu taille XXL

Gérard Depardieu vient de s’installer en Belgique, à un jet de pierre de la frontière française, afin de profiter d’une fiscalité plus douce, notamment sur le patrimoine. Passage en revue du large éventail des biens de l’acteur.

Au fil des ans et des succès, l’acteur a diversifié ses sources de revenus pour investir tous azimuts.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Avec 2 millions d'euros, Gérard Depardieu arrivait en cinquième position des acteurs les mieux payés du cinéma français selon un classement établi pour l’année 2010 (cette somme devrait être plus élevée en 2011 avec notamment le cachet touché pour son rôle d’Obélix dans «Astérix chez les Bretons»). Au fil des ans et des succès, l’acteur a diversifié ses sources de revenus, dont une bonne part provient de ses prestations théâtrales ou de rôles dans des téléfilms, auxquels s’ajoutent des apparitions marquantes dans certains clips publicitaires particulièrement rémunérateurs.

Ses «amitiés» avec Kasyrov, Karimov

L’homme est aussi connu pour monnayer certaines «amitiés» avec quelques chefs d’Etat à la fréquentation pas toujours très recommandable comme le président tchétchène Kasyrov ou le tyran d’Ouzbékistan Karimov (l’acteur a enregistré récemment une chanson avec sa fille aînée) .

Mais le monstre sacré du cinéma est également connu pour son approche rabelaisienne de la vie et son goût pour le terroir et ses produits. Il n’est dès lors pas surprenant que Depardieu investisse une bonne part de sa fortune dans des entreprises directement liées à la bonne chère.

Initié par l’ex-roi du poulet

L’acteur a ainsi été amené aux produits culinaires dans les années 1980 par l'ex-roi du poulet Gérard Bourgoin. Il s’est ensuite inspiré de plusieurs hommes d’affaires ayant fait fortune dans l’alimentation tel que Michel Reybier, le prince du saucisson (Cochonou, Justin Bridou).

Egalement initié à la fin des années 1980 par son ami Bernard Magrez, devenu son associé dans la production de vin (Château de ­Tigné en Anjou, et la société Clé du Terroir), Gérard Depardieu s’est parallèlement découvert une véritable passion pour le vin, qu’il cultive activement… au point d’avoir été surpris à plusieurs reprises conduisant des deux-roues en état d’ébriété.

Du pinard aux restos en passant par la poissonnerie

Le Figaro, qui a mené l’enquête fournit une liste non exhaustive mais néanmoins assez détaillée de ses activités actuelles non artistiques.

L'acteur possède aujourd’hui des terres viticoles en Bourgogne, dans le Médoc et dans l'Hérault, mais aussi au Maghreb, en Europe de l'Est et en Amérique du Sud.

Gérard Depardieu est aussi propriétaire à Paris du bar à vin Le Bien Décidé ainsi que, en tant qu’associé, de deux restaurants, La Fontaine Gaillon et L’Ecaille de la Fontaine.

Outre ces établissements publics, l’acteur est également propriétaire, rue du Cherche-Dieu rebaptisée par certains «Rue Depardieu», de la poissonnerie Moby Dick, dans laquelle il officie parfois derrière le comptoir à la grande surprise des clients, ou encore d’une épicerie fine de produits japonais, gérée avec le groupe Issé.

Immobilier de luxe

Outre le vin, la restauration ou les commerces d’alimentation, Depardieu investit encore dans l’immobilier. Il est propriétaire du château du Tigné, dans le Val de Loire, et possède des parts importantes dans la Société civile immobilière La Maison Bleue, à Bougival, dans les Yvelines (ouest de Paris). L’acteur possède également un hôtel particulier, toujours rue du Cherche-Midi, à Paris, qu’il aurait acquis, selon Le Figaro, pour 25 millions d’euros, et qui est en voie de transformation pour être reconverti en hôtel de luxe.

Avant de s’installer en Belgique, l’acteur a par ailleurs vendu l’été dernier sa villa de Trouville-sur-Mer pour s’en faire construire une autre sur les hauteurs de la localité.

Producteur de films et collectionneur

Mais l’homme à la carrure «obélixienne» investit aussi une part de sa fortune dans la coproduction des films dans lesquels il tient la vedette, tirant un large profit financier grâce à un pourcentage élevé sur les recettes, ainsi que sur les ventes de DVD ou téléfilms. Il possède, par ailleurs, un catalogue qu’il pourrait un jour revendre à un grand groupe, tel que Pathé ou UGC.

Enfin, Gérard Depardieu est aussi un collectionneur d’art averti, possédant plusieurs œuvres bien cotées qu’il revend parfois au gré de ses envies. L’acteur entretient également une autre passion: celle des deux-roues. Il est notamment partie prenante dans la société Carré d’As qui a inauguré, en 2009, Les 2 Roues à Roissy-en-France, l’une des plus grandes concessions en Europe de la marque japonaise Yamaha.

Créé: 11.12.2012, 12h19

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.