Mardi 24 avril 2018 | Dernière mise à jour 02:20

Fête Le patron de Snapchat a gâté ses employés

Evan Spiegel a déboursé 4 millions de dollars de sa poche pour financer la soirée du Nouvel An de son personnel.

Image: Instagram

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le patron de Snapchat Evan Spiegel aurait déboursé 4 millions de dollars de sa poche pour financer la soirée du Nouvel An de ses employés - et occasionnellement pour fêter l’entrée en bourse de la société -, à en croire TMZ.com.

«Evan a personnellement payé la soirée et toute l’entreprise est ravie de célébrer une année de transformation», aurait confirmé sa société.

Pour passer le cap, l'homme d'affaire aurait loué le Microsoft Theater à Los Angeles afin d'y recevoir 5'000 personnes. De plus, il aurait organisé un splendide feu d'artifice.

Et cerise sur le gâteau: les invités pouvaient compter sur la présence de Drake. Le rappeur aurait assuré un petit concert.

On n'en saura pas davantage, puisque les personnes présentes auraient eu pour directive de ne pas publier des photos ou des vidéos de la soirée.

When Skudra is away...

Une publication partagée par champagnepapi (@champagnepapi) le

(Le Matin)

Créé: 03.01.2018, 13h58

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.