Samedi 21 septembre 2019 | Dernière mise à jour 02:30

Royal Le prince William traitait sa femme «comme un chien»

Le duc de Cambridge ne s'est pas montré très tendre au début de sa relation avec Catherine Middleton. Les amis proches de cette dernière étaient même soulagés de leur séparation.

Catherine Middleton et le prince William sont ensemble depuis 2001.

Catherine Middleton et le prince William sont ensemble depuis 2001. Image: KIRSTY WIGGLESWORTH / POOL / AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Décidément, les médias parlent beaucoup de Catherine Middleton et du prince William ces derniers temps. Rappelez-vous, à la mi-avril on pouvait lire que le duc de Cambrige aurait trompé sa femme avec l'une de ses meilleures amies, Rose Hanbury. La liaison aurait duré presque un an, et ce pendant que la duchesse de Cambridge était enceinte de leur troisième enfant, Louis. Maintenant que l'affaire est étouffée, une nouvelle polémique fait surface.

Selon le biographe royal Andrew Morton, leur relation n'était pas toujours tout rose. Après six ans d'amour, le couple s'est brièvement séparé, en 2007, provoquant certes la tristesse des uns, mais surtout le soulagement des autres. «La majorité des amis de Catherine se sont dit: «Dieu merci, c'est terminé.» Ils l'ont regardée pendant des années disparaître progressivement dans le terrier royal du lapin, aux pays des merveilles du château de Windsor.»

«Il la considérait comme acquise»

Les tourtereaux se sont rencontrés sur les bancs de l'Université de St Andrews en 2001. Mais aux prémices de leur histoire, William se serait montré particulièrement virulent avec Catherine Middleton. «Il la considérait comme étant acquise et la traitait plus comme une servante, un chien en laisse que comme sa compagne», poursuit l'auteur de «William and Catherine». Une version des faits que lui ont confirmée les proches de la duchesse de Cambridge: «Elle détestait qu'il l'ignore et qu'il parle à quelqu'un d'autre dès qu'elle avait le dos tourné. Il attendait d'elle qu'elle lui coure après et au plus ils apprenaient à se connaître, au plus il resserrait la bride.»

Créé: 28.05.2019, 19h00

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.