Jeudi 12 décembre 2019 | Dernière mise à jour 06:15

USA Qu'adviendra-t-il de la bague de fiançailles de Jennifer Aniston?

L'actrice n'a pas à craindre de perdre le précieux bijou offert par son futur ex.

Image: Getty

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le 15 février 2018, Jennifer Aniston et Justin Theroux ont annoncé officiellement leur séparation, après sept ans de relation, dont deux et demi de mariage. Et qui dit séparation, dit partage. On pouvait donc légitimement se poser la question de savoir si l'actrice pourrait conserver la bague de fiançailles que l'acteur et scénariste lui avait offerte en 2012, et qui avait coûté la bagatelle de 500'000 dollars.

Un avocat spécialisé dans le droit des familles, contacté par le magazine «Closer», l'a assuré: «La bague de fiançailles date d'avant le mariage, elle appartient donc à Jennifer, qu'elle soit mentionnée ou non dans le contrat prénuptial». Jennifer Aniston pourra donc conserver le bijou, orné d'un énorme diamant de huit carats. Pas sûr qu'elle le porte souvent, d'autant qu'elle s'était déclarée «plus trucs indiens».

Pour ce qui est de leurs biens patrimoniaux, l'ex-couple ne semble pas vouloir s'engager dans une bataille juridique. Jennifer devrait rester en possession de la villa luxueuse de Los Angeles, estimée à quelque 26 millions de dollars, qui était à son nom. Et Justin devrait ré-emménager dans son appartement de New York. Chacun à un bout du pays...

Créé: 21.02.2018, 22h52

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.