Dimanche 31 mai 2020 | Dernière mise à jour 02:44

États-Unis R. Kelly: «Les parents m'ont vendu leurs filles»

L’artiste poursuivi pour abus sexuels aggravés a apporté une défense des plus étonnantes, mercredi sur le plateau de l’émission de CBS «This Morning».

Le chanteur américain R. Kelly s'est exprimé pour la première fois dans une longue interview sur CBS.

Le chanteur américain R. Kelly s'est exprimé pour la première fois dans une longue interview sur CBS. Image: YouTube CBS This Morning

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

R. Kelly était attendu au tournant avec un entretien exceptionnel consenti à l’émission «This Morning» de CBS et diffusé mercredi 6 mars. Invité à présenter sa version des faits concernant les accusations portées à son encontre (viol, abus sexuel, séquestration, entre autres, qui ont été détaillées dans le documentaire «Surviving R. Kelly»), l’artiste a présenté une défense qui a de quoi surprendre.

Selon lui, les parents de Jocelyn Savage et Azriel Clary, qui avaient accusé l'artiste d'avoir «lavé le cerveau» de leurs filles pour en faire ses esclaves sexuelles et les embrigader dans une «secte sexuelle» à sa gloire, lui auraient tout bonnement vendu leurs filles. «Quel genre d’amour peut éloigner ces jeunes femmes de leurs familles?» a demandé la présentatrice Gayle King à l’artiste, qui lui a répondu: «Quel genre de père, quel genre de mère vendrait leur fille à un homme?»

Poussée à monter sur scène

En effet, R. Kelly soutient que les pères des deux jeunes filles les ont volontairement emmenées le voir en concert. Le père de Jocelyn Savage, qui avait alors 19 ans, aurait d’ailleurs demandé lui-même à ce qu’elle monte sur scène avec R. Kelly et l’aurait ensuite laissée avec ce dernier tout en sachant qu’il avait 49 ans. «Comment cela se fait-il que c'était possible pour moi de les voir jusqu'à ce qu'ils ne reçoivent plus d'argent de ma part ? Si j'emmène ma fille de 19 ans voir une icône de 49 ans, peu importe, célébrité, R. Kelly en concert, je ne vais pas la pousser à monter sur scène et ensuite la laisser seule, je l'aurais accompagnée au concert. Leurs pères aimaient ma musique et connaissaient plus la musique qu'elles», a-t-il ajouté.

«Alors vous dites que les parents vous ont cédé leurs filles, Azriel et Jocelyn?» a redemandé Gayle King abasourdie. «Absolument, a répondu R. Kelly. Est-ce que les caméras tournent? Absolument.»

Enfin, lorsque la présentatrice a fait remarquer à l’interprète de «I Believe I Can Fly» qu’il devait être conscient de la différence d’âge, ce dernier avait également préparé sa défense. «Je ne regarde pas à «plus jeune que moi». Je fais juste attention à être dans la légalité», a-t-il affirmé. Ce qui l’amené à nier avoir eu un rapport sexuel avec Azriel Clary alors qu’elle n’avait que 17 ans, ajoutant même: «Absolument pas, même si ses parents l’avaient voulu.»

R. Kelly est actuellement mis en examen pour abus sexuel aggravé sur quatre jeunes femmes, dont trois étaient mineures au moment des faits. Dix charges ont été retenues contre lui et il risque 2 à 7 ans de prison par chef d'inculpation.

Créé: 06.03.2019, 17h59

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.