Jeudi 23 mai 2019 | Dernière mise à jour 11:26

Musique R. Kelly révèle avoir été victime d'attouchements

Dans un titre de 19 minutes, le chanteur s'explique sur ses accusations d'abus sexuels et confie un lourd secret.

Image: Frederic J. BROWN / AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le chanteur de R&B américain R. Kelly, accusé d'abus sexuels, s'est défendu en publiant un morceau de 19 minutes, «I Admit» (Je reconnais en français), dans lequel il révèle notamment avoir été victime d'attouchements lors de son enfance. Le chanteur de Chicago (Illinois) répond également aux accusations à son encontre, dans la chanson diffusée lundi 23 juillet.

Plusieurs associations ont réclamé que des enquêtes judiciaires soient menées à la suite des différentes révélations concernant le chanteur, de son vrai nom Robert Sylvester Kelly.

L'interprète de «I Believe I Can Fly» avait été inculpé pour pornographie sur mineurs en 2002 avant d'être acquitté en 2008. Une enquête de Buzzfeed l'accusait, en 2017, d'avoir des quasi-esclaves sexuelles à ses domiciles de Chicago et Atlanta (Géorgie), même si ces allégations, démenties par le chanteur, n'ont débouché sur aucune inculpation.

«Je n'aurais jamais cru qu'on en arriverait là, que je devienne un artiste aussi détesté», se défend R. Kelly dans son nouveau morceau. Il explique notamment avoir subi des attouchements de la part d'un membre de sa famille jusqu'à l'âge de 14 ans. «J'avais tellement peur de dire quelque chose», chante-t-il.

Concernant les accusations dont il fait l'objet, il reconnaît avoir eu des rapports sexuels avec des femmes plus âgées comme plus jeunes, mais ajoute: «Vraiment, je suis censé être emprisonné ou perdre ma carrière à cause de vos opinions?» Il précise également être ni inculpé ni arrêté et regrette que son nom ait «été traîné dans la boue». (Le Matin)

Créé: 24.07.2018, 10h31

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.