Lundi 21 août 2017 | Dernière mise à jour 08:22

Nelson Monfort «Les réseaux sociaux sont devenus des fléaux sociaux»

Le journaliste Nelson Monfort n'est pas tendre lorsqu'il s'agit de dire ce qu'il pense des réseaux sociaux.

Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Nelson Monfort a des mots très durs quand il décrit les réseaux sociaux. Le journaliste de France Télévision, qui s'est fait un nom en couvrant les événements sportifs pour le service public, est également une des cibles préférées des internautes qui s'amusent à le mettre en scène dans des mèmes diffusés sur la Toile. C'est sans doute cela qui a déclenché le désamour que Nelson Monfort éprouve aujourd'hui à l'égard des réseaux sociaux.

Interviewé par Le Parisien, le journaliste sportif n'a pas mâché ses mots. « J’en ai l’habitude, a-t-il déclaré. Je n’ai pas de problème avec la dérision ni avec les imitations. J’essaie de faire abstraction des réseaux sociaux, qui sont devenus des fléaux sociaux », a-t-il expliqué. Le journaliste de 64 ans estime également que les réseaux sociaux sont pollués par des personnes malintentionnées. « Il y a trop de commentaires anonymes et vulgaires, truffés de fautes d’orthographe, ajoute-t-il. Ce ne sont jamais les plus nobles sentiments humains qui s’expriment. Et je ne dis pas cela simplement pour moi. »

Comme Nelson Monfort l'a si bien dit lui-même, faire abstraction est la meilleure solution pour ne pas se laisser affecter par les moqueries. Les bêtises des internautes ne devraient pas l'empêcher de poursuivre sa brillante carrière. D'ailleurs, après avoir couvert les championnats d'athlétisme, qui se déroulent actuellement à Londres depuis le 4 août, Nelson Monfort compte bien couvrir les Jeux Olympiques de Paris en 2024 si France Télévision lui en donne l'occasion. « Les Jeux Olympiques de Paris seraient une jolie porte de sortie. Mais je ne suis pas assuré de faire ceux de Tokyo. Je ne sais pas ce que la vie et la chaîne me réservent », a-t-il confié. (Le Matin)

Créé: 10.08.2017, 13h32


Sondage

Pensez-vous qu'on vous met trop de pression au travail?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters