Jeudi 14 décembre 2017 | Dernière mise à jour 19:41

Récit Le rêve américain de Johnny s’est réalisé

Le chanteur s’était installé en 2013 en Californie avec sa femme et ses deux filles. Un moment que le chanteur a attendu toute sa vie.

Session shopping en février dernier dans les rues de L.A.: «Il y a un truc génial ici, c’est que je peux sortir dans la rue et, même si l’on me reconnaît, les gens sont cools...»

Session shopping en février dernier dans les rues de L.A.: «Il y a un truc génial ici, c’est que je peux sortir dans la rue et, même si l’on me reconnaît, les gens sont cools...» Image: Getty Images

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Los Angeles, je m’y sens bien. C’est l’endroit où je peux vivre au quotidien, sans me soucier du reste.» C’est ainsi que Johnny Hallyday parlait de sa vie en Californie. «C’est aussi l’endroit idéal pour enregistrer mes chansons et préparer mes tournées. Je peux y écouter toute la musique américaine que j’aime, aller à des spectacles, aller chercher mes filles au Lycée français… Plein de petits bonheurs pour moi.»

Si le sud de la Californie était devenu son coin de paradis depuis de nombreuses années, c’est aussi parce qu’il y avait trouvé un certain anonymat loin de ses fans. «Il y a un truc génial ici, c’est que je peux sortir dans la rue, me balader seul ou en famille et même si l’on me reconnaît, les gens sont cool. Cela doit être dû au climat», avait-il dit avec un sourire en coin. L’annonce de la mort de Johnny s’est propagée très rapidement. En moins de dix minutes la quasi-totalité de la communauté francophone de Los Angeles a été prévenue par les réseaux sociaux. Certains se sont rendus au salon de tatouage favori du rocker sur Sunset Boulevard, le mythique Shamrock Social Club, où Mark Mahoney, son tatoueur attitré, le recevait à toute heure du jour ou de la nuit pour graver des croquis sur le corps du chanteur.

D’autres ont fait le déplacement en voiture pour aller se recueillir devant l’immense propriété blanc et gris du chanteur, même si l’intérieur semblait inhabité depuis des mois. Certains ont déposé des fleurs sur le grand portail au pied de la maison. «Cet endroit, c’est Laeticia et moi qui l’avons pensé en fonction de nos désirs», racontait-il en 2012. «En plus, nous sommes à cinq minutes de l’école de Jade et Joy, c’est pratique.»

Sa voisine était Kate Hudson

Il faut dire que le quartier de Pacific Palisades, où le couple Hallyday s’était installé, est un coin privilégié où vivent de nombreuses stars. Sylvester Stallone, Steven Spielberg, Tom Hanks, Arnold Schwarzenegger ont tous une résidence dans ce coin proche de Santa Monica et de Beverly Hills. Sa voisine directe n’était autre que Kate Hudson, la fille de Goldie Hawn et Kurt Russell. Laeticia est d’ailleurs très copine avec la comédienne, d’autant que Jade, 13 ans, a exactement le même âge que le fils aîné de Kate, Ryder. «J’adore Johnny et sa famille», nous avait confié l’actrice l’an passé. «Je les avais invités à la maison pour la grande fête de Halloween que j’adore organiser. Laeticia et Johnny avaient joué le jeu à fond en se déguisant comme tous mes autres amis.»

Cette arrivée en Californie signifiait surtout son départ définitif de Gstaad. Mais Johnny s’était toujours défendu d’avoir quitté la Suisse pour des raisons fiscales. Le couple avait toujours expliqué n’avoir rien à cacher et ne pas s’être installé en Californie pour un exil fiscal. Il s’agissait d’un choix de vie tout simplement: «J’ai réalisé mon rêve de gosse en vivant à Los Angeles», nous avait confié Johnny il y a des années lors d’une soirée d’anniversaire chez son ami le couturier Christian Audigier, lui aussi disparu. «Être ici, c’est toucher du bout des doigts à la vie d’une légende comme James Dean, mon idole de toujours.»

Toujours très disponible

L’une des dernières apparitions de Johnny Hallyday à Los Angeles, au milieu des francophones, était le 6 mai dernier pour le second tour de l’élection présidentielle où il avait tenu à faire le déplacement malgré la maladie. C’est avec Laeticia et leurs deux filles que le chanteur était arrivé au lycée francophone «Lila» du quartier de Burbank avec un grand sourire aux lèvres pour montrer son soutien à Emmanuel Macron. «Il était venu très discrètement sans escorte comme tout bon citoyen pour faire son devoir», nous a dit Christophe Lemoine, consul général de France. Ceux qui ont pu l’approcher au bureau de vote ont été surpris par sa disponibilité.

À Los Angeles, un hommage sera rendu prochainement à celui que les Américains avaient surnommé l’«Elvis Presley français». Les détails ne sont pas encore connus. (Le Matin)

Créé: 07.12.2017, 13h01


Sondage

A quelle fréquence jouez-vous à l'EuroMillions ou au Swiss Loto?





S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.