Mercredi 19 février 2020 | Dernière mise à jour 17:33

Miss Suisse 2013 Le rêve brisé d'Anita

La Vaudoise de 18 ans est la première éliminée du camp d’entraînement.

L’art de la discussion n’a pas réussi à Anita Mustafa.

L’art de la discussion n’a pas réussi à Anita Mustafa. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Anita Mustafa écrase une larme avant de quitter Zurich. Hier soir, au cours de la première émission «Miss Suisse, le grand rêve», diffusée tous les dimanches à 19 h 20 sur Rouge TV jusqu’à la finale du 8 juin à Berne, on a vu la jeune étudiante buter contre l’obstacle du «small talk», lors d’un apéritif organisé avec les sponsors du concours.

«Nous avons besoin d’une Miss Suisse au top», avait prévenu la Tessinoise Christa Rigozzi, gagnante du titre en 2006, Avec Fiona Hefti, Miss Suisse 2004, et Nadine Vinzens, Miss Suisse 2002, elle ne laissera que 12 candidates accéder à la soirée d’élection. Pour l’exercice du jour, les 18 candidates en lice ont eu 10 minutes de préparation.

Pas assez pour Anita Mustafa, de Renens, qui a eu de la peine à reconnaître le directeur général de Balmain avec lequel elle devait discuter. Submergée par le stress, la jeune fille a quitté le camp d’entraînement de Miss Suisse 2013, non sans avoir souligné que cela avait été «une belle aventure». Deux autres Vaudoises sont toujours dans la course.

Créé: 29.04.2013, 15h15

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.