Lundi 21 octobre 2019 | Dernière mise à jour 21:37

Genève Roger Federer et Rafael Nadal: «On est potes»

Jeudi, a eu lieu la soirée de gala de la Laver Cup. «On est prêt! Et on attend tous les Suisses pour fêter le tennis avec nous à Palexpo», a lancé notre star nationale à son arrivée.

Roger Federer et Rafael Nadal, complices d'un soir et colistiers de Team Europe.

Roger Federer et Rafael Nadal, complices d'un soir et colistiers de Team Europe. Image: DR/MoetChandon

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le gratin du tennis s'est réuni jeudi sur le nouveau campus HEAD dans l'espace Hippomène à Genève.

C'était surtout l'occasion de réunir tous les joueurs à la veille des premières rencontres. «Il faut dire que la Laver Cup ne ressemble à aucun autre événement du calendrier ATP, explique Federer, qui en est le co-organisateur. Nous sommes adversaires toute l'année sur les cours. C'est donc une idée géniale de former des équipes et de jouer ensemble le temps d'un week-end.»

L'ambiance de la soirée était des plus festives. Voir Nadal et Federer rigoler ensemble comme deux anciens copains d'école à quelque chose d'unique qui donne à la Laver Cup une image de réunion de classe. «Les médias essayent souvent de créer des histoires comme si certains joueurs se détestaient, dit Rafael Nadal. On prouve le contraire avec ces rencontres sportives. Il y a de la compétition entre Roger et moi, par exemple, mais elle est saine pour l'amour du sport. Rien de plus! On est potes.»

«S'accorder du bon temps»

Contrairement à Roland-Garros ou à Wimbledon, la Laver Cup est un tournoi relax puisque les joueurs forment deux équipes, l'une pour l'Europe et l'autre pour le reste du monde. La victoire est donc celle d'une équipe. Gagnant ou perdant, cela ne compte en rien pour le classement ATP, ni pour la carrière d'un tennisman en particulier. «C'est pour cela que la fête est encore plus belle, reconnaît Björn Borg, l’entraîneur du Team Europe. On bosse sérieusement, on s’entraîne sérieusement, mais on peut aussi s'accorder du bon temps entre potes avant un match. Cela serait impossible dans les compétitions du Grand Chelem.»

Le mot de la fin revient à Roger Federer. Il répond avec un sourire en coin lorsqu'on lui demande si jouer en Suisse change quelque chose à son approche du tennis: «Il y a de la fierté et du plaisir d'être à Genève, c'est certain. J'aime être le local de l'étape, dit le Bâlois. C'est notre troisième Laver Cup après Prague et Chicago. Au début, il y a deux ans, je m'inquiétais de savoir si les spectateurs seraient au rendez-vous et s'ils resteraient toute la journée pour l'ensemble des rencontres. A Genève, je ne me pose pas la question car je sais que Palexpo est un endroit idéal pour nous. Je veux que les spectateurs prennent du plaisir et les joueurs aussi!»

A noter que c'est la grande cantatrice mezzo-soprano italienne Cecilia Bartoli qui a clôturé le gala de cette soirée d'ouverture, peu avant minuit, en interprétant une partie de son répertoire classique dont quelques airs de Rossini. Mais ni Federer ni Nadal ne sont restés aussi tard, compétition oblige.

Henry Arnaud

Créé: 20.09.2019, 10h21

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.