Mardi 16 octobre 2018 | Dernière mise à jour 03:50

Affaire Weinstein Rose McGowan doit vendre sa maison pour payer ses frais de justice

L'actrice a révélé qu'elle était désormais fauchée suite à ses accusations de viol contre le producteur déchu.

Rose McGowan.

Rose McGowan. Image: Visual / Chris Delmas

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'actrice Rose McGowan a révélé qu'elle devait vendre sa maison pour payer les frais de justice liés à ses accusations de viol contre le producteur déchu Harvey Weinstein. Ce dernier nie les accusations et l'actrice a révélé qu'elle était désormais fauchée. «C'est vraiment effrayant», a-t-elle dit à des journalistes durant la conférence de presse des Television Critics Association ce mardi, tout en faisant allusion au fait que cette nouvelle bataille juridique avait trait à un accord de non-divulgation qu'elle aurait signée avant qu'elle ne contribue à faire éclater l'affaire: «Je n'ai jamais signé d'accord, en fait. C'est une erreur faite par la presse, et une erreur que j'ai faite pendant longtemps. J'ai longtemps cru, à cause d'un avocat, que j'en avais signé un, mais en fait ce n'était pas le cas. Je me rappelle l'avoir refusé.»

Rose McGowan est l'une des nombreuses victimes présumées d'Harvey Weinstein à avoir témoigné contre lui. Il est accusé par plus de 100 femmes, ce qui a lancé le mouvement #MeToo puis plus récemment Time's Up, qui aide les femmes victimes d'agression sexuelle à payer les frais de justice. Rose McGowan pense que cette nouvelle campagne est une bonne idée, mais elle a peur que cela ne soit pas assez pour changer réellement les choses. «Je connais les gens qui sont derrière ça, a-t-elle dit à WENN. Je sais où ils se rencontrent et je sais qui les sponsorise... Je connais ces gens et je les ai connus pendant longtemps. Ce que les gens voient de l'extérieur, sur le tapis rouge, je le vois de l'autre côté. Donc je sais beaucoup de choses.»

L'actrice avait déjà fait les gros titres en s'attaquant à ses pairs d'Hollywood, accusant par exemple Meryl Streep d'être une complice silencieuse d'Harvey Weinstein, et elle a révélé que pour elle, c'est une mission personnelle de changer la façon dont la société voit les crimes sexuels: «Changer le gouvernement et comment ils voient le harcèlement sexuel est sur ma liste». (Le Matin)

Créé: 10.01.2018, 11h06

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.