Lundi 22 octobre 2018 | Dernière mise à jour 03:07

Colère Rose McGowan s'en prend à Time's Up: «Ce sont des blaireaux»

Après avoir récemment critiqué son ex-amie Asia Argento, elle a cette fois-ci descendu ce mouvement et Hollywood.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Rose McGowan a poussé un nouveau coup de gueule. Dans une interview publiée par le «Sunday Times» le 7 octobre 2018, l'actrice américaine s'est exprimée sans détour sur l'industrie hollywoodienne, ce monde «dégueulasse» complètement imperméable au féminisme. Elle semble notamment s'en prendre aux activistes qui se sont regroupées autour du hashtag #MeToo, encourageant les victimes de harcèlement et d’agressions sexuelles à prendre la parole.

Elle n'y va pas de main morte. «Ce sont des blaireaux», a-t-elle lancé. «Ce ne sont pas des porte-paroles, juste des losers. Je ne les aime pas. Comment expliquez-vous que j'ai été élue "homme de l'année" par GQ (magazine masculin, ndlr) et qu'aucun magazine féminin ou aucune organisation féminine ne m'ait soutenue ?», a poursuivi l'actrice.

Le journal explique que Rose McGowan, 45 ans, n’a été invitée à aucun des déjeuners ou des brunchs organisés par le mouvement Me Too. «Et je ne veux pas y aller parce que c’est de la connerie. C’est un mensonge», s’est-elle emportée.

La comédienne n’hésite pas à comparer les féministes de Hollywood au Band Aid, le groupe de chanteurs réunis dans les années 1980 par Bob Geldof pour combattre la famine en Afrique. «Elles font ça pour se sentir mieux. Mais je les connais. Ce sont des couardes, et tant qu’elles donnent le change pour les apparences, ça leur suffit.»

Virage à 180 degrés

Après la publication de l'article, l'ex-star de «Charmed» a tenu a rectifier ses dires. Elle n'a pas précisé si elle s'était mal exprimée ou si le média avait déformé ses propos. Dans tous les cas, ce n'était pas #MeToo qu'elle visait. «Je n'ai jamais dit que #MeToo était un mensonge. Jamais. Je parlais d'Hollywood et de Time's Up, pas de #MeToo. Je suis fatiguée de ces bad buzz infondés. #MeToo est un mouvement de survivants qui parlent de leur expérience, on ne peut pas l'oublier.»

Confus? (Le Matin)

Créé: 09.10.2018, 14h27

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.